Audio en français

Audio en wolof

A l’appel de plusieurs associations de jeunesse du Mali, les partisans du «oui» au référendum sur la Constitution ont donné de la voix ce mercredi à Bamako. Dans une salle comble, plusieurs milliers de personnes étaient réunies.

L’hymne national du Mali en langue locale bambara a donné le top départ du meeting dans une salle comble. Une quinzaine d’associations de jeunes étaient représentées et plus de 5 000 personnes présentes, ne laissant plus une seule place assise.

Le slogan est en langue locale « an son na », « oui, nous sommes d’accord », explique Ismaïla Diallo qui dirige une association de jeunes et qui est le chef du comité d’organisation du meeting : « Nous sommes d’accord avec le Mali d’abord. Le moment est au “oui”, et le “oui” est celui de la paix ».

« Je suis pour le référendum» 

Dans le public, les jeunes interrogés étaient plutôt acquis à la cause : « Je suis pour le référendum. Quand j’ai lu la nouvelle Constitution en profondeur, je vous avoue qu’il y a énormément d’améliorations ». « Nous soutenons ce document avec toute notre force et nous soutenons le président dans ses actions ».

Et à l’adresse des partisans du non au référendum, l’organisateur en chef du meeting adresse ces mots. Ismaïla Diallo : « Nous les invitons d’abord à la compréhension. Nous leur demandons vraiment de regarder le pays en face. Et regarder seul que le Mali, pas une personne ».

Et pour participer à faire triompher le « oui », les artistes maliens ont rendu public un morceau de musique.

 

RFI