Ousmane Sonko : Les biens saisis sur Karim Wade ont été vendus ou cédés à des proches du président Macky Sall

Audio en français

Audio en wolof

Ousmane Sonko a ouvert son face à face à la presse avec le traque des biens mal acquis. « La traque des biens mal acquis s’est transformée en recel des biens mal acquis. Parce que les biens saisis sur Karim Wade ont été vendus ou cédés à des proches du président Macky Sall. Alors que ces biens devaient être retournés au peuple sénégalais, versés dans le trésor public » a révélé le patron de Pastef.
Interpellé sur les preuves de ses allégations, M. Sonko a indiqué que « Nous avons donné pour l’instant « une information, qui est extrêmement grave. Si l’information sort demain dans la presse et l’autre partie dément ou nous attaque en justice, nous allons fournir tous les éléments, les copies des droits réels et tous les autres documents pour prouver ce que nous avançons ».
Menaces de licenciement : « Je n’ai reçu aucune menace »
Interpellé également sur les menaces de licenciement brandis par certains caciques du régime de Macky Sall, après sa sortie sur le scandale des impôts de l’Assemblée nationale non reversés au trésor, M. Sonko rassure : « Nous n’avons reçu aucune menace ni la hiérarchie, ni de quiconque ». Il poursuit : « Nous n’avons commis aucune faute professionnelle. Des pressions au niveau de la famille, nous pouvons les subir. Mais nous ne sommes pas dans une dynamique de faire marche arrière » a dit M. Sonko.
Protocole de Rebeuss – « C’est triste pour le Sénégal »
Sur le dossier du protocole de Rebeuss, M. Sonko a indiqué que c’est triste ce qui se passe au Sénégal. « Un dossier qui date de 10 ans. Une décision de justice a été rendue. Aujourd’hui parce que simplement que M. Idrissa Seck a critiqué la manière avec laquelle Karim Wade a été libéré, on nous ressort ce débat. C’est triste. Aujourd’hui, pourquoi ils ont décidé de laissser tomber ce débat, parce qu’ils savent quand ils poursuivent ce dossier, l’issue risque d’être surprenante pour eux ».
Coup de fil de Karim Wade. « Nous n’avons aucun intérêt à discuter avec Karim Wade ».
Sur le coup de fil de M. Karim Wade, Ousmane Sonko a laissé entendre que : « Nous n’avons aucun intérêt à discuter avec Karim Wade. Il ne peut à partir du Qatar se positionner comme leader de l’opposition. Nous voulons être constants avec nous-mêmes, si on devait collaborer avec des formations politiques, ou des gens, on préfère ceux qui n’ont pas des pratiques qu’on a combattu jusque-là ».
Mais, dit-il, » en tant que sénégalais, si Karim Wade était venu me rendre visite chez moi, j’allais le recevoir en tant que sénégalais et en tant qu’africain. D’autant plus que c’est mon parent ».

Vos Commentaires

Partager l'article

Translate »