Audio en français

Audio en wolof

Le commerçant Pape Thioune, établi à Mbour, a dû pousser un grand ouf de soulagement. Il a obtenu gain de cause dans le différend qui l’opposait au promoteur de lutte Luc Nicolaï. Il a réussi à faire expulser ce dernier de sa maison qu’il lui avait donnée en location depuis 1996, écrit l’observateur dans ses colonnes.

Luc Nicolaï avait transformé la maison en bar qui portait un nom ronflant : « L’âne qui tousse ». Ne goûtant sans doute pas cela, Thioune engage une procédure d’expulsion contre le promoteur. Les années passent sans qu’il réussisse à faire taire « L’âne qui tousse ». Plusieurs avocats y passeront.

Sand démordre, le commerçant multiplie les procédures jusqu’à finir par obtenir gain de cause. Le 19 décembre dernier, le tribunal départemental de Mbour a ordonné l’expulsion de Luc Nicolaï.

La décision de justice a été exécutée hier, jeudi 26 janvier, par l’huissier de justice Me Ndèye Lissa Barry. Conséquence : Pape Thioune a rebaptisé la maison qui abritait « L’âne qui tousse » en « Villa Khalifa Ababacar Sy ».

BABACAR NDIAYE