Audio en français

Audio en wolof

La sortie du Directeur général de Wari réagissant à son inculpation, les autres actionnaires n’ont pas mis du temps pour sonner la réplique. Ces derniers donnent leur version des faits et déclarent que M. Mbodje « a raté l’occasion de se taire. »
« Nous avons déposé en décembre 2014, auprès du procureur de la République, une plainte poursuivant M. Kabirou Mbodje pour divers faits graves. Une enquête de plusieurs mois a été menée par la DIC qui a entendu les plaignants, les agents de Wari, le représentant de la banque, les Commissaires aux comptes, et lui-même Kabirou Mbodje. Ce dossier a été transmis au Juge d’Instruction du 2e Cabinet du Tribunal de Dakar qui, à l’issue d’un long travail, où de nouveau tous les concernés ont été entendus, a régulièrement convoqué et inculpé M. Kabirou Mbodje”, rappellent les autres actionnaires dans un communiqué lu par « La tribune ».

Ainsi, pour eux, venir leur « servir que c’est sur sa propre demande que M. Mbodje a été entendu, c’est le comble du ridicule et un manque de respect au peuple sénégalais et à sa justice. L’opinion saura se faire sa propre idée de l’homme ». Dans cette affaire, révèlent les co fondateurs de Wari, « M. Kabirou Mbodje a été, pour une seconde fois, inculpé en bonne et due forme pour des faits similaires, à savoir abus de biens sociaux ».