Groupe parlementaire des libéraux: Un problème de poste bloque tout, que mijote fada ?

Audio en français

Audio en wolof

Le Groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates était en train de trouver un accord suite à la décision de son président Modou Diagne Fada de renoncer à se représenter.

Mais aux dernières nouvelles, les négociations entre Modou Diagne Fada et Oumar Sarr achoppent sur le partage des postes.

En effet outre le président, le Groupe parlementaire dispose d’un poste de vice-président et du poste de président de la Commission Communication.

Modou Diagne Fada a certes réitéré sa décision irrévocable de se retirer du poste de président tout en conservant son mandat de député, mais il a demandé qu’un des postes (vice-président du groupe ou président de la Commission Communication) soit remis à un de ses proches (Fatou Thiam ou Mamadou Haji Cissé).

Niet catégorique du secrétaire général adjoint et coordonnateur du Pds.

Pour Oumar Sarr de la même manière que le poste de président « qui devait revenir depuis l’année dernière à Aïda Mbodj », de cette même manière, l’ensemble des autres postes doit revenir à « son groupe ».

Ce que ne veut pas entendre Modou Diagne Fada qui refuse de laisser « à quai » ses amis juste parce qu’il doit quitter la présidence du groupe. Le faire, expliquent nos sources, équivaudrait à ses yeux à une forme de trahison et d’ingratitude.

FADA PRÊT A INVOQUER LE MÊME ARTICLE QUE L’ANNEE DERNIÈRE

Pour montrer sa solidarité à ses « amis » même si ces derniers sont restés au Pds et que lui a fondé sa propre formation politique (Les Démocrates réformateurs/Yeesal), Modou Diagne Fada est disposé à se battre jusqu’au bout indiquent nos informateurs. « Soit Oumar Sarr et Cie se plient et lui donnent un des trois sièges, soit il invoque le même article que l’année dernière et « son groupe » reprend les commandes », assure-t-on du côté du président du Conseil départemental de Kébémer.

L’ASSEMBLEE NATIONALE VA-T-ELLE SE RIDICULISER ?

Et dans ce cas, c’est le bureau de l’Assemblée nationale qui va trancher comme l’année dernière. Et puisque l’année dernière, il avait donné raison à Modou Diagne Fada, on ne sait pas ce qui va se passer cette fois-ci.

L’Assemblée nationale va-t-elle confirmer sa position de l’année dernière où va-t-elle se ridiculer si un accord n’est pas trouvé entre libéraux? Réponse demain.

Vos Commentaires

Partager l'article

Translate »