Autosuffisance en riz en 2017 : Gackou n’y croit pas

Audio en français

Audio en wolof

Ce n’est pas en 2017 que le Sénégal atteindra l’autosuffisance en riz. C’est du moins l’avis de Malick Gackou qui vient de boucler une tournée dans le Walo. Le patron du Grand Parti indexe la politique mise en place par le président de la République pour l’atteinte de cet objectif en 2017. « Partout où je suis passé dans les différentes localités du Walo, j’ai rencontré des populations enthousiastes, déterminées et mobilisées derrière le Grand parti pour changer le Sénégal. J’ai été particulièrement sensible à leurs préoccupations et leur quotidien. J’ai été surtout surpris par leur détermination à travailler non seulement pour leur terroir, mais aussi à contribuer au développement économique et social de la région mais également du pays » a déclaré El hadji Malick Gackou.

Pour lui, il faut accompagner les efforts des habitants de cette partie du Sénégal par une politique appropriée. C’est ce qu’il compte faire une fois que la possibilité lui sera donnée. Il soutient qu’ : « avec une politique agricole appropriée, la vallée du fleuve Sénégal devrait être non seulement le grenier du Sénégal, le grenier de l’Afrique de l’Ouest mais de toute l’Afrique ». « Les populations que j’ai rencontrées m’ont clairement fait savoir que leurs productions ont diminué. Dans ce cas, comment peut-on atteindre l’autosuffisance en riz en 2017 ? », s’interroge Gackou. Avant de poursuivre : « Si les potentialités qui sont dans cette région sont bien organisées, bien aménagées avec l’expérience de productions familiales acquise par les populations depuis plusieurs générations, la vallée peut nourrir le Sénégal et garantir l’autosuffisance alimentaire qui pourra freiner la frénésie des importations de certains produits céréaliers, le riz particulièrement. Les populations ne peuvent pas avoir d’engrais et bénéficier de financement».

Abdoulaye DIOP

Vos Commentaires

Partager l'article

Translate »