Yankhoba Diattara

Yankhoba Diattara : Rewmi sera en coalition avec le PDS aux législatives

Audio en français

Audio en wolof

Idrissa Seck sera en coalition avec le parti de son père politique Me Wade aux législatives du 30 juillet. Le Rewmi de Thiès était en assemblée générale au cyber campus afin de remobiliser les troupes en direction des prochaines échéances électorales. pour mettre en place une large coalition, Yankhoba Diattara (secrétaire national chargé de la vie politique) a annoncé des discussions très avancées entre 6 partis de Manko Wattu Sénégal en l’occurrence le rewmi, le pds, le Grand parti, Bokk Gis Gis, Tekki et And Jëf (Aj) de Mamadou Diop Decroix.

Le Rewmi de Thiès a tenu ce week-end une assemblée générale au cyber campus pour faire le point sur la situation politique nationale, mais aussi sur les inscriptions dans chacune des communes du département. C’est dans la perspective des prochaines échéances électorales. La construction d’une large coalition de l’opposition a été un souhait unanimement exprimé. Dans ce cadre Yankhoba Diattara Secrétaire national chargé de la vie politique, par ailleurs vice- Président du Conseil départemental de Thiès a annoncé que le Rewmi est en discussion très avancée avec certains partis membres de la coalition Manko Wattu Sénégal en vue de mettre en place cette coalition. Il renseigne que le socle qui a été stabilisé pour le moment tourne autour de 6 partis. Il s’agit de Rewmi, du Pds, du Grand Parti de Malick Gackou, de Bokk Gis Gis de Pape Diop, de Tekki de Mamadou Lamine Diallo et d’And Jëf (Aj) de Mamadou Diop Decroix. Ce sont ces 6 partis qui constituent la base de la coalition dont la mise en place est en cours de discussion.

Selon Yankhoba Diattara, il y a également  des contacts avec Khalifa Sall Maire de Dakar qui avait commencé à construire une coalition autour de sa personne. Il poursuit, «nous ne serons en coalition ni avec Me Abdoulaye Wade ni avec Karim Wade, mais avec le Pds. Abdoulaye Wade peut bien appeler Idrissa Seck parce qu’après tout, c’est son père, mais cela s’arrête là. Quant à Karim Wade, si son voeu était exaucé, Idrissa Seck ne serait plus dans le jeu politique. En clair, nous ne sommes pas en discussion avec Me Abdoulaye Wade encore moins avec Karim Wade, nous négocions avec le Pds. Karim Wade ne nous intéresse pas, Me Abdoulaye Wade ne nous intéresse plus, nous travaillons à mettre en place une coalition ». A l’en croire, Macky Sall est déjà conscient de sa défaite aux prochaines élections législatives et à l’élection présidentielle de 2019. «C’est un secret de polichinelle, la diaspora qui lui avait permis d’avoir 24% au premier tour de la présidentielle de 2012 lui a également tourné le dos», indique Yankhoba Diattara vice Président du Conseil départemental de Thiès et secrétaire national chargé de la politique de Rewmi. En plus, dit-il, les Sénégalais vivent dans une situation d’extrême pauvreté et ont décidé de renvoyer Macky Sall et ses alliés dans l’opposition.

«TALLA SYLLA, UN CADAVRE POLITIQUE RAMASSE SUR  LE CHEMIN DU CIMETIERE POLITIQUE»

D’après lui, la coalition qui sera mise en place va gagner les élections législatives, ce qui va constituer la première étape vers la victoire finale de 2019. Ceux qui se baladent à Thiès et qui sont des spécialistes de l’arnaque politique n’y pourront rien. «Cheikh Kanté sera le premier dignitaire du régime de Macky Sall à être audité après la chute de son mentor politique. Certains responsables du pouvoir sont en train de piller l’argent public pour acheter des militants, mais ils rendront compte demain. Idrissa Seck a ramassé un cadavre politique sur le chemin du cimetière politique. Nous devons poursuivre notre travail politique et éviter désormais de nous attarder sur son cas». Qu’à cela ne tienne, Lamine Diallo indique que son mouvement «Fal Askan Wi» sera l’entrée du menu de Rewmi aux prochaines législatives et Benno Bokk Yakaar le plat de résistance. Après que le maire de Thiès-Est Pape Diop est revenu sur le processus qui a abouti à l’installation de Talla Sylla à la tête de la mairie de ville, son collègue de Thiès Ouest Alioune Sow a sonné l’alerte pour en découdre politiquement avec le leader de Fal Askan Wi.

Rewmi réveille ses réseaux dormants

Par ailleurs, Rewmi a porté sur les fonts baptismaux un mouvement pour réveiller ses réseaux dormants à Thiès. Ce mouvement est dénommé Ambition, Vertu, Ethique, Compétence, Constance (Avecc/ Idy, l’espoir est permis). L’assemblée générale constitutive s’est tenue ce week-end et selon Ousseynou Guèye qui en est le président, l’objectif est de permettre à tous les responsables, qui pour une raison ou une autre avaient décidé de croiser les bras, d’avoir un cadre d’expression. La mobilisation exceptionnelle qui a marqué l’assemblée générale constitutive, affirme-t-il, est la meilleure réponse à ceux qui prétendent avoir conquis le département de Thiès. «Certains font de Thiès un fonds de commerce politique » se désole Ousseynou Guèye, qui a demandé une mobilisation permanente pour imposer la cohabitation à Macky Sall en 2017 et l’obliger à organiser des élections présidentielles anticipées.

Pour Lamine Diallo Maire de Thiès-Nord, les législatives du 30 juillet 2017 constituent une élection pour l’opposition qui doit forcément la réussir ou périr. D’où, la nécessité d’oublier les ambitions des partis pris individuellement et la mise en place d’une large coalition.

L’AS

Vos Commentaires

Partager l'article