Pour endiguer les rivalités tendancieuses préjudiciables à Benno et surtout à l’APR, Macky s’est donné le droit discrétionnaire et la liberté exceptionnelle de procéder lui-même aux investitures. Les surprises sont démotivantes. Ceux qui étaient attendus ont été zappés. Les agitateurs qui versaient dans des agissements sur fond de zèle et de sur médiatisation ont tous été mis au frigo.

Des personnalités politiques de grande envergure ont été résiliées. Les sacrifices auxquels elles se sont souscrites on été méprisés, avec une condescendance qui cache des intentions fielleuses comme la reconduction du Président sortant de l’Assemblée nationale au Perchoir. Mouhammed Boune Abdallah Dionne, Tête de Liste nationale, étant ardemment sur le chantier de l’action gouvernementale, ne siégera pas au Parlement. Cissé Lo est bien positionné au Parlement de la CEDEAO.

Aminata Touré n’a point été investie pour des raisons éminemment politiques. De toutes les personnalités politiques investies, seul Niasse est pressenti.  S’il gagne Nioro et si Benno Bokk Yakaar sort majoritaire, il continuera à être Président de l’Assemblée nationale. Il n’y aura pas de changement

Amadou Ba Tête de Liste et complot de frustrés

Pour la Liste départementale, Macky a porté son dévolu sur Amadou Ba. L’actuel Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, véritable goy Dakar ayant grandi entre les populeux quartiers de Niari Tally, Grand-Dakar et Parcelles assainies, est auréolé d’un certain diadème de popularité surtout dans ces cités communales. Son engagement à la base, rythmé de descentes régulières auprès de populations, particulièrement celles des Parcelles assainies, est un atout.

Cet atout est aussi l’une des principales fortunes politiques du Maire de la Commune d’Arrondissement de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, Responsable APR dynamique et entreprenant. Mais Macky a choisi Amadou Ba pour diriger la bataille de Dakar. L’actuel Ministre de la Gouvernance Locale n’a pas été désigné. Son agenda politique a été bavard, indubitablement trop ambitieux et démesurément présomptueux, surtout face au défi de déracinement de Khalifa Sall, le martyre de Dakar.

Seulement, malgré les déclarations de loyauté, des actes de parjures et de complots sont fomentés contre Amadou Ba. Qui en est, ou qui en sont les auteurs ? Les masques cachent les faciès.  Mais la finalité du complot est l’échec électoral de Amadou Ba pour deux raisons. D’abord, Financier de l’Etat, il marque des coups de gouvernance jusqu’à être désigné Meilleur Ministre de l’Economie et des Finances d’Afrique. Il fait naturellement de l’ombre dans le Macky où des délations seraient jargonnées, lui donnant de fausses intentions.

Ensuite, la Mairie de Dakar est à conquérir pour l’APR. Un triomphe électoral de Amadou Ba aux Législatives lui octroierait naturellement la légitimité incontestable et appropriée pour aller à sa conquête. La Tête de Liste départementale de Benno Bokk Yakaar de Dakar a donc pour adversaire plus des gens de son propre parti, APR, que des gens de l’opposition.

Les affiches comploteuses à la Sarkozy

Les cabales masquées, les complots subrepticement fomentés et les stratégies de sabotage contre la Tête de Liste départementale de Dakar, ont commencé.  Ne peuvent en être les auteurs que des gens de l’APR et non des Chefs de partis alliés.  Les coups bas ont débuté ce mercredi 07 Juin 2017. Tôt le matin, certaines rues, allées, avenues et zone d’affluence de Dakar sont envahies de photos de propagande politique à l’effigie de Macky Sall et du Ministre Amadou Ba.

La confusion fomentée est grave et antirépublicaine. L’affiche de pré-campagne électorale est aux couleurs de la République avec le drapeau national tricolore. Amadou Ba est présenté non comme un éligible à l’Assemblée nationale, mais comme un Présidentiable. L’auteur de ce complot connait la politique pour avoir parodié le slogan de Nicolas Sarkozy à la Présidentielle française de 2007 et l’attribuer à Amadou Ba : « Ensemble tout devient possible. »

Mais l’empressement des affichages de propagandes alors que la campagne électorale est loin d’être ouverte, la grave confusion avec l’image du Président de la République et les intentions subtiles présentées au Ministre et Tête de Liste départementale de Dakar, pue finalement les effluves d’un complot. Amadou Ba est stupéfait : « C’est grave ça ! C’est une cabale ! Je n’ai rien à voir avec ces affiches », lance-t-il. Ceux qui s’occupent de sa communication politique dans les Parcelles Assainies n’en reviennent pas.

Mais qui est ou qui sont les auteurs de ces affiches ? La qualité infographique, la beauté des couleurs, la subtilité du montage et la valeur du papier, renseignent d’une évidence : l’auteur ou les auteurs encagoulés de ces affiches disposent bien de véritables moyens financiers pour leur confection infographique, leur montage et le ralliement automobile pour les affichages. Au-delà de Amadou Ba, c’est Macky lui-même qui est défié par les auteurs de cette cabale qui ne peuvent être que de son APR !

Le Piroguier