croissant-lunaire

Tabaski 2017 : Les Astronomes Sénégalais Retiennent Le 1er Septembre

Lundi 21 août 2017, il est impossible de voir le croissant lunaire à l’œil nu au Sénégal, en Afrique et en Asie car il se couche avant le soleil. Pour les Amériques, il se produira une éclipse de soleil ce jour, la lune n’est pas observable non plus. C’est seulement le lendemain mardi 22 août qu’il sera possible de voir la nouvelle lune à l’œil nu au Sénégal. L’Association Sénégalaise pour la Promotion de l’Astronomie (Aspa) est formelle. Si cette information scientifique venait à se vérifier, la Commission nationale de Concertation sur le Croissant Lunaire (Conacoc) devrait fixer la Tabaski 2017 au 1er septembre prochain.

S’achemine-t-on encore vers deux Tabaskis (Aïd el kabir) au Sénégal, après les deux Korités (Aïd el fitr) célébrées par les Sénégalais les 25 et 26 juin dernier ? En attendant d’y voir plus clair, la Commission nationale de Concertation sur le Croissant Lunaire (Conacoc), dirigée par Mourchid Ahmed Iyan Thiam va scruter le nouveau croissant lunaire le lundi 21 août prochain, correspondant au 29e jour du 11e mois lunaire (Dhu’l qi’da) pour les musulmans. Seulement, dans un communiqué parvenu à la rédaction de Sud Quotidien hier, mercredi 16 août, l’Association Sénégalaise pour la Promotion de l’Astronomie (Aspa) informe que la nouvelle lune ne peut être vue dans notre pays, lundi prochain, à l’œil nu.

Selon le texte signé Maram Kaïré, président de l’Aspa, Ibrahima Gueye, le vice-président, et Baïdy Demba Diop, le secrétaire chargé de la Formation, «la conjonction qui correspond au moment précis où la lune se trouve entre le soleil et la terre, aura lieu le  lundi 21 août à 18h31mn20s GMT. Ce moment marque la fin d’un tour de la lune autour de la Terre et le début d’un nouveau tour. Ce jour correspond à une éclipse totale de soleil pour l’Amérique du nord et partielle pour certaines zones où la conjonction aura lieu avant le coucher du Soleil».

VERS DEUX TABASKI ?

Par conséquent «le lundi 21 août: il sera impossible de voir le croissant lunaire au Sénégal et partout ailleurs dans le monde. La lune se couchera à 19h26, donc avant le soleil qui se couche à 19h29. Cette situation est identique pour l’Afrique, l’Europe et l’Asie: la lune se couchera avant le soleil. Pour les Amériques, ce jour correspondant à une éclipse totale de soleil, le croissant n’est pas observable non plus. Le fait qu’une éclipse de soleil se produise aussi tardivement dans la journée exclut toute possibilité d’observation du croissant lunaire».

En en croire l’Aspa, ce n’est que le lendemain mardi que le croissant lunaire pourra être vu à l’œil nu. «Le mardi 22 août: il sera possible de voir la lune à l’œil nu au Sénégal, partout où la météo est favorable avec l’hivernage. La lune se couchera à 20h13, soit 45mn après le soleil. Sa surface éclairée sera de 1,40% et elle sera âgée de 1 jour. Le meilleur moment d’observation est à 19h50, à une altitude de 5°. La zone de visibilité à l’œil nu couvrira l’ensemble des pays d’Afrique, l’Asie et les Amériques.» «Nous rappelons également qu’il faut toujours chercher le premier croissant à l’Ouest, un peu à gauche au-dessus de là où le soleil se couche.»

En outre, l’Aspa attire «l’attention sur le fait qu’en période hivernale, la couverture nuageuse peut rendre difficile, voire empêcher l’observation du croissant dans certaines zones. La lune du mercredi 23 sera âgée de 2 jours et se couchera à 20h57, soit 1h30 après le soleil. Ce qui est très tardif pour un premier croissant.» Aussi renseigne-t-elle que «cette éclipse sera partielle et difficile à observer pour le Sénégal et l’Afrique de l’Ouest car elle se produit à un moment où le Soleil sera très bas à l’horizon. Pour essayer l’observer, il faut choisir un endroit ou la ligne de l’horizon est bien dégagé, sans couverture nuageuse. Le meilleur moment pour le Sénégal se situe entre 19h05 et 19h20.»

LA SOURCE DE LA DISCORDE

Si ces informations scientifiques venaient à se vérifier, la Commission nationale de Concertation sur le Croissant Lunaire (Conacoc) qui va siéger pour observer la nouvelle lune le 21 août pourrait fixer la Tabaski 2017 le 1er septembre prochain, correspondant au 10e jour de Dhu’l hijja 1438 (après Hégire, le 12e mois lunaire). En effet, partant du décalage d’un jour entre les pays au niveau du décompte des jours du mois lunaire, pour l’année 2017 (1438-AH), le jour de la Tabaski (10 Dhu’l hijja 1438 de l’Hégire) sera le 1er septembre prochain plus ou moins un jour selon les communautés ou pays.

C’est le cas au Sénégal où cet écart est souvent noté entre la Commission d’observation du Croissant Lunaire (Cocl) de la Coordination des Musulmans du Sénégal, qui avaient célébré la fête de l’Aïd el fitr (Korité) le dimanche 25 juin, avec de nombreux pays musulmans (Arabie Saoudite, Koweït, Jordanie, Algérie, Cameroun, Burkina Faso et autres localités de la sous région et du monde), contrairement à la majorité des Sénégalais qui avaient sacrifié à cette tradition marquant la fin du Ramadan un jour après, le lundi 26 juin.

Vos Commentaires

Partager l'article