souleymane ndene

Souleymane Ndéné Ndiaye : «La première mesure qui sera prise, quand je serai président de la République, c’est d’abroger cet Acte III de la Décentralisation…».

Audio en français

Audio en wolof

Le Secrétaire général national de l’Union nationale pour le peuple (Unp) s’est attaqué sur la politique du chef de l’Etat qu’il a jugé «catastrophique pour le Sénégal». Et pour lui, la première mesure qui sera prise, quand il sera président de la République, c’est d’abroger cet Acte III de la Décentralisation et revenir à l’ancienne méthode.
Il s’exprimait à l’occasion, du premier anniversaire de son parti fêté ce week-end à Kaolack.
«L’Acte III de la Décentralisation n’est que catastrophe pour le Sénégal. Je n’ai jamais manqué de le souligner. Et pour la première fois au monde, des villages sont érigés, par décret, en villes, sans que des éléments devant en faire des villes ne soient réunis. Les notions de village et de ville sont des notions d’urbanisme et de géographie», a dit Souleymane Ndéné Ndiaye.
Selon l’ancien premier ministre, «il n’est nullement possible de transformer, par décret, un village en une ville. Car, le village est reconnaissable par sa forme et la qualité de ses habitations. Et même par leur physionomie. Il ne s’agit pas de faire croire à ces gens qu’ils ont quitté le statut de villageois pour être des citadins, juste par décret, sans accompagner la mesure en moyens et ressources pouvant transformer leur existence et leur cadre de vie. La première mesure qui sera prise, quand je serai président de la République, c’est d’abroger cet Acte III de la Décentralisation et revenir à l’ancienne méthode».

Vos Commentaires

Partager l'article