divorce-couple

Société : une voiture 4 x 4 divise un couple

Audio en français

Audio en wolof

Qui l’aurai cru ? À cause d’une voiture 4×4, un couple s’est séparé. Hier l’affaire a été jugé au tribunal correctionnel de Dakar.

En effet, la dame Ngoya Fall a acheté la voiture de Serigne Mbacké Top pour 4 5OO.OOOfr mais c’est son mari Galaye qui a complété les 2 5OO.000fr restants. Cependant, ce dernier ne veut pas que la femme conduise la voiture et a fini par confisquer  les clés. Dans les liens du mariage depuis 1993, la dame Ngoya a eu la surprise de sa vie quand  son mari a appelé son oncle pour lui signifier qu’il répudie sa femme. Pourtant, le couple a vécu une belle histoire d’amour depuis que le mariage a été scellé, d’ailleurs 7 « bouts de chou » ont vu le jour dans cette union. Malheureusement, les bassesses de la vie ont eu raison de cet amour. Ngoya Fall explique que tout est parti le jour où elle a vu la voiture dans le parking de Serigne Mbacké Top. Avant elle avait l’intention de se payer un 4×4 pour ses activités commerciales. Ce jour-là raconte-telle, elle était accompagnée de Ndiaga Thiam, et avait réussi à convaincre le propriétaire de venir chez elle car elle ne pouvait pas acheter la voiture sans l’aval de son époux. Une fois chez elle, elle met au parfum son mari de son intention de se payer la voiture du sieur Top, le mari donne son accord et va même jusqu’à donner en guise d’acompte pour sa femme la somme de 2 millions 500fr. Et c’était à la femme de gérer le reste. Cependant, l’attente a été longue pour le propriétaire qui a fini par reprendre le véhicule. C’est ainsi que Galaye est intervenu pour payer les 2,5 millions restants, afin que sa femme complète le reste après avoir vendu une de ses maisons.

Le mal c’est que Serigne Mbacké Top a mis sur l’acte de vente le nom de Galaye Fall et non celui de Ngoya Fall. Et c’est le début du calvaire, un dialogue de sourds s’installe dans le couple. La femme demande à son mari de mettre son nom sur l’acte de vente, ce que refuse le mari. Ironie du sort, il finit par répudier sa femme, cette dernière le traine en justice pour faux et usage de faux.

L’affaire sera délibérée le 10 Mai prochain.

Abdoulaye DIOP

Vos Commentaires

Partager l'article