Scandale de corruption autour des Jeux de Rio : Pape Massata Diack nie et parle de divertissement


massata diack

Pape Massata Diack, le fils de Lamine Diack a été accusé encore par le journal le « Monde » d’avoir reçu « trois jours avant l’attribution des Jeux à Rio, le 2 octobre 2009, 1,5 million de dollars par une société liée à un richissime homme d’affaires brésilien, le 29 septembre 2009 ». Ainsi, les magistrats français soupçonnent des manœuvres destinées à acheter les votes de membres du CIO, lors de la désignation. Le journal rappelle que, le 2 octobre 2009, le vote fut serré. Parmi les quatre villes candidates, Madrid a remporté le premier vote (28 voix) devant Rio (26), Tokyo (22) et Chicago (18). Mais, la dynamique a changé au deuxième tour, en faveur de Rio. Au troisième et dernier tour, après l’élimination de Tokyo, la cité carioca a remporté la mise face à Madrid (66 voix contre 32).
Mais pour Pape Massata Diack invité de « Rfm matin », tout cela reste « de la politique ».
« Je nie cette accusation, parce que je n’ai jamais travaillé dans le cadre des jeux olympiques avec le Brésil. Il fait partie des pays oú je prospecte des sponsors dans le cadre de mon contrat avec l’IAAF. Il faut révéler que c’est le même journal qui écrit ces accusations contre moi. Depuis Avril 2015, ce journal fait partie de ceux qui aidaient Sébastien Coe dans sa campagne pour arriver à la tête de l’athlétisme mondial. Il veut influencer la décision du tribunal administratif du sport sur la suspension à vie contre moi qu’il devait prendre contre moi » a-t-il accusé.
« Lorsque j’ai sorti mes preuves sur les accusations qu’ils avaient portées contre moi et des athlètes Russes ils sont déstabilisés » a dit Pape Massata Diack qui dénonce un complot contre lui et son père « pris en otage » selon lui en France.
« Il veulent divertir l’opinion » a-t-il laissé entendre

Source : Setal

Vos Commentaires

Partager l'article