macky sall

Rwanda : Macky Sall visite le Monument commémoratif du génocide

Audio en français

Audio en wolof

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall a visité, lundi à Kigali (Rwanda), le Monument commémoratif du génocide rwandais qui a fait près d’un million de morts en 1994, nous informe l’APS.
Le monument commémoratif du génocide est Inauguré en 2004, soit 10 ans après le génocide, le Kigali génocide mémorial center (KMGC) est situé dans la banlieue de Gisozi. Plus 250 000 personnes tuées lors des massacres de 1994 Y sont enterrés.
Après avoir suivi une projection sur les témoignages de rescapés, Macky Sall a déposé une gerbe de fleurs sur l’une des fosses où sont enterrés les restes de milliers de victimes. Il était accompagné du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll-Seck, et de l’ambassadeur du Rwanda à Dakar, etc.
Ensuite, le président a fait le tour de l’exposition relatant l’histoire du Rwanda avant la période coloniale, la période coloniale, l’indépendance sur fond d’une politique d’instrumentalisation de la division ethnique.  Cette exposition présente l’histoire du génocide des tutsis, en montrant les images de massacres de masse, d’enfants tués, les machettes et fusils ayant servi à tuer, etc.
“Ce mémorial montre combien la haine et la bêtise humaines peuvent être abjectes et inqualifiables”, a écrit le chef de l’Etat dans un livre à la fin de sa visite, priant que ce mémorial puisse empêcher à jamais de telles atrocités.

“Vive l’unité, vive la réconciliation du peuple rwandais”, a dit Macky Sall qui a dû observer quelques temps d’arrêt lors de la lecture de son message, le président étant visiblement gagné par l’émotion.
Invité à lire le message du président de la République, le chef du protocole n’y est pas parvenu, étreint par l’émotion. A son tour, le ministre en charge de la Communication de la présidence n’y est pas aussi parvenu.

Plus de 20 ans après le génocide, le Rwanda, petit pays enclavé de l’Afrique de l’Est, frontalier de la République démocratique du Congo (RDC) à l’ouest, de la Tanzanie à l’est, l’Ouganda au nord et le Burundi au sud, est aujourd’hui cité comme une référence en matière de progrès économique et social.

Lors du 27e sommet de l’Union africaine, le président tchadien ne s’est pas privé de “saluer la belle ville de Kigali” et “les progrès formidables accomplis par le Rwandais sous le leadership de (son) frère Paul Kagamé, en se relevant de l’une des pires tragédies que ce pays ait connues, le génocide de 1994”.

Les visiteurs sont frappés par la discipline des habitants et la propreté. Le gouvernement rwandais a défini des objectifs de développement dans le cadre de la stratégie “Vision 2020” visant à transformer une économie à faible revenu fondée sur l’activité agricole en une économie de services basée sur le savoir.

Le pays a enregistré des succès remarquables sur le plan du développement au cours de la décennie écoulée, caractérisée par une forte croissance, une réduction rapide de la pauvreté et, depuis 2005, un recul des inégalités, souligne la Banque mondiale.

Entre 2001 et 2015, le taux de croissance du PIB réel a atteint environ 8 % en moyenne par an. Se remettant du déficit d’aide de 2012, l’économie a crû de 7% en 2014, et 6.9% en 2015. De 4.7 % en 2013, la croissance du PIB réel du Rwanda est montée à 7.0 % en 2014, dépassant les 6.0 % escomptés.  Elle devrait atteindre 7.5 % en 2015 et en 2016, note de son côté la Banque africaine de développement (BAD). A Kigali, Macky Sall a évoqué avec son homologue Paul Kagamé le renforcement de la coopération bilatérale entre leurs deux pays. L’ambassadeur sénégalais accrédité à Nairobi (Kenya) a également dans sa juridiction le Rwanda.
Samsidine DIATTA

Vos Commentaires

Partager l'article