Rapport CENTIF 2015: Une personnalité soupçonnée d’abus de biens sociaux


argent-1
Audio en français

Audio en wolof

La CENTIF a inscrit dans son rapport 2015, un cas relatif à une personne politiquement exposée et soupçonnée d’abus de biens sociaux. Dans ce rapport, on peut bien établir la culpabilité d’un patron d’une société anonyme de droit Sénégalais créée en 2013, avec un capital de 10 millions FCFA détenu à 85% par son PDG dont le nom a été tu. Il s’agit d’une personne politiquement exposée et dont les 15% restants du capital ont été répartis entre différentes autres personnes physiques. Selon le document de la CENTIF, c’est au cours de l’année suivant sa création que l’entreprise a signé une convention de prêt avec une banque de la place, d’un montant de 4 milliards FCFA, destinés à l’exécution d’un marché. Le montant du prêt a été ainsi porté au crédit du compte de la société créancière, ouvert dans les livres de la banque. Mais quelques jours après la mise en place du crédit, le PDG de la société signe un chèque de 800 millions FCFA au profit d’une tierce personne, qui a procédé au retrait de l’intégralité du montant du chèque. Bizarrement, cette tierce personne ne reversera la moitié, c’est à dire 400 millions FCFA dans le compte personnel du PDG ouvert dans une autre banque. Alors, le patron de la société n’a fait qu’émettre à son tour plusieurs chèques au profit de diverses personnes dont les principaux dirigeants de la société. Il faut préciser que si la CENTIF a pu accéder à ces informations financières, c’est parce qu’elle a été avertie des différents mouvements de fonds suspectés depuis le début des transactions. C’est ainsi qu’un rapport a été rédigé et envoyé au procureur de la République pour des actes délictuels comme l’abus de biens sociaux, recel et complicité.

dakar7

Vos Commentaires

Tags CENTIF

Partager l'article