Audio en français

Audio en wolof

Les membres de l’Amicale des administrateurs civils du Sénégal sont très remontés contre le député Farba Ngom après «les propos particulièrement outrageants et irrespectueux tenus, publiquement à l’endroit du Préfet du département de Kanel, le jeudi 16 février 2017».

«L’Amicale condamne fermement ce comportement antirépublicain de l’Honorable Député à l’égard d’une autorité administrative qui, faut-il le rappeler, est, dans sa circonscription administrative, le délégué du Président de la République et le représentant de chacun des ministres», note le communiqué.

Le Préfet, rappellent les administrateurs civils, «est, en effet, le dépositaire de l’autorité de l’Etat dans le département. Il est détenteur de pouvoirs de police conférés par les lois et règlements de la République. C’est avec un grand dévouement et un sens élevé de l’Etat, que les Préfets s’acquittent de leurs missions, sans obséquiosité et sans soumission servile. Ils méritent, en conséquence, tous les égards des citoyens et des usagers, quels que soient leurs statuts et leurs grades».

Les administrateurs civils invitent les autorités compétentes à «tirer toutes les conséquences de droit que requiert cette attitude irrévérencieuse de l’Honorable Député Farba Ngom qui fragilise l’autorité de l’Etat et incite à la banalisation des hautes fonctions de commandement territorial». Ils appellent les pouvoirs publics «à traiter, avec rigueur et célérité, conformément aux lois et règlements, de tels comportements qui, à terme, oblitèrent la solidité de nos structures administratives». Ils exhortent, enfin, les autorités administratives à référer, dorénavant, à la justice de tels manquements pour que force reste à la loi.