meurtre au maroc

Parcelles assainies : Un Nigérian poignardé puis égorgé par un vigile

Audio en français

Audio en wolof

Le meurtre, d’une rare barbarie, d’un Nigérian du nom de Taylor secoue les Parcelles assainies. En effet, dans la nuit du lundi au mardi, un certain Kader Mané, agent de sécurité, s’est disputé avec la victime avec qui il partageait le même immeuble aux Parcelles assainies, près du centre de santé, Mame Abdoul Aziz Sy. Il est indexé par plusieurs témoins comme étant celui qui a porté plusieurs coups avant de poignarder Taylor.

Comment Taylor a perdu la vie
“J’avais trouvé Kader assis en bas de l’immeuble avec un couteau. Je lui ai demandé pourquoi il gardait une arme blanche par devers lui. Après quelques minutes, il est monté à l’étage. Je ne sais pas ce qui s’est passé entre lui et Taylor, mais j’ai soudain entendu des cris. Quand j’ai levé la tête, j’ai vu Kader à l’étage. Puis je me suis rassis. Mais j’ai encore entendu des cris et là je me suis dit que c’était sérieux”, a expliqué un témoin oculaire de la scène, interrogé par Seneweb.

Ayant retrouvé les deux hommes à l’étage, il les verra baignant dans une mare de sang. Kader avait déjà porté plusieurs coups à sa victime. “Quand j’ai essayé de les séparer, Kader m’a poignardé. Il a donné pas moins de 4 coups de couteau au Nigérian avant de l’égorger”, indique le Témoin.

Un autre témoin, qui vit dans le même immeuble que Kader et sa victime, a, lui, croisé le présumé meurtrier, quand ce dernier descendait les escaliers après son forfait, les mains et le couteau maculés de sang : “Moi j’avais entendu les cris et j’ai voulu monter. Et c’est là que je l’ai croisé (Ndlr : Kader). Il était couvert de sang et il nous a lancé : “vous tous je suis plus bandit que vous. Celui qui ne fait pas attention, je lui règlerai son compte”. “Il (Kader) s’est ensuite rendu auprès du boutiquier pour lui demander à boire. Il faisait 23 heures. Puis, vers  minuit, la police et les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux”, narre notre interlocuteur.

“Taylor était un homme bien”                                             
Zoum, ami du défunt, soutient que Taylor était un homme bien. Il a vécu dans le quartier 7 années durant, sans le moindre problème. “C’est atroce. Nous sommes consternés. Taylor a vécu ici 7 années et il n’a jamais eu de problème avec qui que ce soit. Il y a trop de violences dans ce pays. Nous devons bien traiter les étrangers. Nous sommes tous dans le même espace Cedeao. Nous devons abandonner certaines idées. J’étais parti acheter à manger lorsqu’on m’a appelé pour me dire qu’il y a eu un meurtre chez moi. Je n’ai pas pu entrer car je ne supporte pas de regarder un être humain souffrir”, indique Zoum, dévasté par la tristesse.

Le corps du défunt a été déposé par les sapeurs-pompiers à l’hôpital et ses compatriotes, excédés, ont exprimé bruyamment ce mardi leur indignation. Une enquête a été ouverte par la police des Parcelles assainies pour déterminer les circonstances exactes de ce meurtre atroce et essayer de comprendre pourquoi le présumé meurtrier a agi avec une telle violence.

Vos Commentaires

Partager l'article