AMADOU-BA-1100x640

Parcelles Assainies: Benno Bokk Yaakaar dénonce une gestion partisane des législatives

Audio en français

Audio en wolof

Les partis politiques membres de la coalition Benno Bokk Yaakaar sont dans tous leurs états aux parcelles Assainies. La preuve, une réunion d’urgence nocturne a été  convoquée hier lundi pour dénoncer la gestion d’Amadou Bâ. Une gestion «partisane». A en croire Seydou Guissé Sall de la Cellule de communication de la coalition Benno Bokk Yaakaar chargé des relations avec la presse, par ailleurs président de Wareef, il y a une gestion partisane et non équilibrée de la chose alors que c’est les partis membres de Benno Bokk Yaakaar résidant aux Parcelles assainies qui organisent.

«Tous les partis de la coalition sont dans tous leurs états. Ils sont frustrés parce que la tête de liste de Dakar, Amadou Bâ, ne nous implique pas dans la gestion des affaires alors que c’est nous qui allons organiser ces élections. C’est Benno Bokk Yaakaar, pas l’APR. Ce n’est pas les amis du ministre, ni ses frères», peste-t-il. Ainsi, dit-il, «nous tenons à être au cœur du dispositif. Nous n’avons pas envie de jouer le rôle de wagon mais qu’on soit la locomotive. On doit diriger parce que c’est nous qui organisons les opérations, nous n’entendons pas rester à la traîne. Rien ne se fera sans nous», dénonce le président de Wareef .

Il met en garde: «si ça continue, nous allons nous dresser contre lui et à la limite nous retirer et ne pas battre campagne. Et quand la coalition se retire, ça sera dramatique aux Parcelles assainies. Il faut qu’il change sa façon de faire. Pour quelqu’un qui doit diriger Dakar alors qu’il ne peut pas diriger les Parcelles assainies, c’est très dangereux». Très remonté contre la gestion du ministre de l’économie en tant que responsable de la coalition aux parcelles assainies, il dénonce «nous (les partis membre de la coalition) lui avons adressé une demande d’audience depuis deux ans, jusqu’à présent il n’a pas daigné nous recevoir.

Il a reçu toutes les structures, toutes les entités sauf les leaders de Benno Bokk Yaakaar. C’est parce qu’il n’a pas envie de travailler avec nous.» Pour manifester leur amertume et leur mécontentement, ils disent avoir boycotté trois rencontres qu’Amadou Bâ a convoquées à la maison du Parcellois. Et nous avons décidé de ne plus assister aux rencontres tant que le ministre ne change pas, a-t-il conclu.

 

Seneweb

Vos Commentaires

Partager l'article