Audio en français

Audio en wolof

Est-ce du fait de cette certitude qu’il s’entête à s’agripper aux basques du Président Macky Sall et de l’Alliance pour la République, Parti présidentiel ? Difficile de répondre à cette question par la négative, et pour cause !

Présidant une rencontre des Jeunesses féminines du Parti socialiste de l’ensemble des régions du Sénégal, le Secrétaire général national du Ps a estimé que «l’heure est à la Coalition. Nous avons compris qu’un Parti seul ne peut ni gagner les élections ni gérer seul un pays complexe comme le Sénégal». 

Poursuivant, Ousmane Tanor Dieng déclare que «le Sénégal de demain, c’est le Sénégal des coalitions». Le patron des Verts de Colobane a tenu ces propos, au détour d’une rencontre initiée par Yaya Diallo et ses sœurs du Mouvement national des jeunesses féminines socialistes.
Et comme pour narguer ceux qui lui collent le sobriquet de «Altopé» (suiviste), Ousmane Tanor Dieng leur balance à la figure : «ceux qui prévoient le déclin de la coalition BBY peuvent déchanter. Avant de saluer le « leadership et la générosité » du président Macky Sall.

De l’avis de Yaya Diallo, la mobilisation de ce jeudi à la Maison du Parti socialiste rentre dans le cadre d’une stratégie de campagne pour une victoire de «Benno Bokk Yaakaar», dans la perspective des élections législatives.

S’adressant à l’opposition, elle regrette, dit-elle, qu’au «lieu d’engager une réflexion constructive, un débat sain et de haute facture, surfe verse dans le mensonge dans la vulgarité et enfonce les populations dans les profondeurs abyssales du grand banditisme»