Athletics - World Athletics Championships – women’s heptathlon 800 metres – London Stadium, London, Britain – August 6, 2017 – Nafissatou Thiam of Belgium celebrates after finishing heptathlon with gold medal. REUTERS/Toby Melville

Nafissatou Thiam écrit l’histoire du sport belge

Elle était attendue. Elle est venue. Elle a vaincu. Nafissatou Thiam est devenue championne du monde de l’heptathlon, dimanche soir à Londres. Maîtrisant son sujet du début à la fin, comme elle en pris l’habitude depuis un an, elle a profité de la seconde journée des épreuves pour asseoir son succès. Elle avait terminé 2e à l’issue de la première, à 22 points de l’Allemande Carolin Schäfer. Elle remporte la compétition avec 6.784 points. Son 3e meilleur total personnel derrière ses 7.013 points réalisés à Götzis fin mai et ses 6.810 des JO de Rio en 2016. Jamais aucun(e) athlète belge n’était monté(e) sur la plus haute marche du podium depuis la création des Mondiaux d’athlétisme en 1983.
Avec ce titre mondial obtenu douze mois après une médaille d’or olympique, la Namuroise réalise un doublé exceptionnel à treize jours de son 23e anniversaire. L’avenir se présente radieux.

La meilleure athlète belge de l’histoire entre encore davantage dans le panthéon du sport national. “Nafi” est désormais la plus grande championne du sport féminin belge depuis Justine Henin. Elevée en province de Namur comme elle, “Juju” a aussi été championne olympique, en 2004, et du monde de tennis, en 2003, 2006 et 2007.

Nafissatou Thiam, offre à l’athlétisme belge sa 6e médaille mondiale, la première en or. Avant elle, Philip Milanov avait enlevé l’argent (disque à Pékin en 2015). Quatre médailles de bronze avaient récompensé William Van Dijck (3000 m steeple à Rome en 1987), Mohammed Mourhit (5000 m à Séville en 1999), le relais 4×100 m dames (Olivia Borlée, Hanna Mariën, Elodie Ouedraogo et Kim Gevaert à Osaka en 2007) et Kevin Borlée (400m à Daegu en 2011).

Source : 7sur7

Vos Commentaires

Partager l'article