sidiki-kaba

Mutinerie de Rebeuss : les injonctions de Macky à Sidiki Kaba

Audio en français

Audio en wolof

Absent du territoire national au moment de la mutinerie de Rebeuss du 20 septembre dernier, qui a vu la mort du détenu Ibrahima Mbow, le chef de l’Etat a profité du dernier conseil des ministres pour aborder la question. Il faut rappeler que la situation explosive au sein des prisons est due, entre autres, au surpeuplement, à la promiscuité ainsi qu’aux longues détentions préventives.

Ainsi, le président de la République ne veut plus que les choses traînent concernant la résolution de questions qui gangrènent le système pénitentiaire sénégalais et exaspèrent les détenus.

Le chef de l’Etat a rappelé au gouvernement ‘’ses directives relatives à l’accélération de la construction d’une nouvelle maison d’arrêt à Sébikhotane, à la réhabilitation de tous les lieux de détention, et à l’amélioration continue des conditions de séjour carcéral des détenus, dans le respect des normes nationales et internationales requises en la matière’’.

En d’autres termes, le Président Macky sall veut que le Garde des Sceaux accélère la cadence. Outre le volet infrastructurel, le Chef de l’Exécutif mise sur le volet législatif, puisqu’il a invité le gouvernement ‘’à engager, avec l’ensemble des acteurs institutionnels et de la société civile, la réflexion sur les longues détentions provisoires, le fonctionnement permanent des Chambres criminelles, la problématique du réaménagement des peines’’. La refondation de la politique de réinsertion sociale des détenus et la modernisation de l’administration pénitentiaire ne sont pas également exclues.

Le Conseil adopte la réforme du Code pénal et du Code de procédure pénale

En attendant ces réflexions, le Conseil des ministres a adopté le projet de loi modifiant la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal. Mais également le projet de loi modifiant la loi n° 65-61 du 21 juillet 1965 portant Code de procédure pénale. Pour dénoncer le surpeuplement, la promiscuité ainsi que leurs mauvaises conditions d’incarcération et les longues détentions préventives, des détenus de la MAR se sont révoltés contre les gardes, après plusieurs jours de grève de la faim.

Bilan : un mort et 41 blessés dont 14 matons. Ibrahima Mbow dit Ibrahima Fall, décédé lors de cette mutinerie, a été inhumé hier, à Touba. Les résultats de l’autopsie confirment qu’il a été tué par balle. La Division des investigations criminelles à qui le procureur a confié l’enquête se chargera de trouver le suspect.

Source : enquête

Vos Commentaires

Partager l'article