ballagaye19-une

Moussa Ndiaye, président de l’école de lutte Balla Gaye: « Modou Lô a peur de Balla Gaye 2 , c’est une certitude »

Audio en français

Audio en wolof

Pour Moussa Ndiaye, président de l’école de lutte Balla Gaye, le remake entre son poulain et Modou Lô pourrait être la voie de salut pour l’arène en perte de vitesse depuis quelques temps. A l’en croire, ce combat que tout le peuple attend, s’impose. Mais, dit-il dans un entretien avec l’As, que Kharagne Lô ne se fasse pas d’illusions, car le fils de Double Less est dix fois meilleur que lui.
« Le fait qu’il ait battu Eumeu Sène et Gris Bordeaux ne nous fait pas peur. Je ne dis pas qu’il ne peut pas nous terrasser, mais Modou Lô a peur de Balla Gaye 2 , c’est une certitude. Ce sont deux jeunes qui ont pratiquement effectué tout leur parcours dans ce sport ensemble. Ils se sont affrontés dans l’arène et non dans les mbapatt ; donc on doit se demander pourquoi. Chacun sait celui qui lui est supérieur. Notre adversaire le sait et on l’attend. La victoire de Balla Gaye 2 sur Modou Lô est la  plus importante depuis ses débuts. Les deux lutteurs se connaissent pour avoir partagé ensemble les «mbapatt». Balla Gaye tirait toujours dans la catégorie de 90 kg au moment où Modou Lô s’illustrait chez les 65 kg. Ce sont les amateurs qui ont plébiscité le combat, mais il faut un plan de carrière. Car, il ne s’agit pas tout simplement de défier un lutteur pour chercher de l’argent. En plus, ceux qui connaissent Oumar (Ndlr : Balla Gaye 2) savent que, dans la vie, c’est un garçon très calme et qui ne lève même pas le regard sur les gens. C’est sa popularité qui a fait de lui ce qu’il est devenu. Il est comme l’ont été les footballeurs Matar Niang, Baba Touré, Bocandé et El Hadji Diouf. «Balla dafa am bayré bouki» (…). Sa popularité nous donne aussi des frissons et je l’avais prévenu, il y a deux ans déjà. »
wiwsport

Vos Commentaires

Partager l'article