meurtre étudiant Maroc

Meurtre de l’étudiant marocain : ce qui s’est passé d’après la police

Audio en français

Audio en wolof

Une enquête a été ouverte par le commissariat du Point E après le meurtre, dimanche, de Mazine Chakiri, un étudiant Marocain en Année de thèse (spécialité dentaire) à la Faculté de Médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad).

D’après le Bureau des relations publiques de la police, Salma El Moussaid, témoin des faits et étudiante en 4è Année de Médecine à l’Ucad, a déclaré que Mazine Chakiri et elle-même ont quitté à bord d’un scooter le domicile de Simon et Imat, sis à la Zone B, à destination de la Zone A où réside son ami Mazine Chakiri, au 2ème étage d’un immeuble R+4. C’est ainsi qu’ils ont garé ledit scooter dans un garage privé sis à la Zone B près du “Carrefour Enam” avant de terminer le reste du trajet à pied. Mais, arrivés presque à hauteur dudit immeuble, ils ont été rejoints vers 00 heure 30 minutes par six individus venus du jardin public de la Zone A et armés de couteaux et de coupe-coupes. Ils étaient à bord de trois grands scooters. Les malfaiteurs ont dépouillé la dame Salma El Moussaid et son ami Mazine Chakiri de tous leurs biens (une chaine en or arrachée à son cou et de son sac contenant un téléphone Samsung S6, un porte-monnaie, 2.000F environ, des clichés de radio, des dents usagées, une CNI, des cours ainsi que d’un IPhone 5 C et d’un trousseau de clés appartenant à Mazine Chakiri).Selon le témoignage de la dame, avant de se retirer des lieux, un des membres du gang a administré, sans motif apparent, un coup de couteau à Mazine Chakiri et du sang s’est mis à gicler abondamment. Acheminé tardivement à l’hôpital Principal de Dakar, Mazine Chakiri a succombé à ses blessures.
Le Procureur a été avisé et une enquête est ouverte.

 

Vos Commentaires

Partager l'article