Méga meeting de l’Apr: le pouvoir descend « Y en a marre » et l’opposition


meeting femmes apr
Audio en français

Audio en wolof

Le méga meeting des femmes de l’APR tenu samedi à la gare routière de Diamniadio a très rapidement pris les contours d’un procès du mouvement de contestation Y en a marre. Aminata Touré, Moustapha Cissé Lo, le ministre Oumar Guèye, le président du conseil départemental de Rufisque, Souleymane Ndoye, n’y sont pas allés de main morte contre Fadel Barro, ses amis et l’opposition.

Le méga meeting des femmes apéristes de Diamniadio, organisé samedi dernier, a été une tribune pour apporter la riposte au mouvement ‘ Y’en a marre’ dont le rassemblement a drainé des foules la veille. Ainsi, tous ceux qui se sont succédé au micro ont tiré sur le mouvement. En présence de Me Oumar Youm, de Pape Maël Thiam, de l’artiste Baba Maal et de tout ce que le département de Rufisque compte comme responsables apéristes, Moustapha Cissé Lo a lancé de façon sèche qu’il y a « des gens qui appelaient du noir en disant qu’ils veulent rassembler un million de personnes. Je voudrais ici confirmer que ‘Y en a marre’ s’est ligué avec des politiciens qui lui ont donné de l’argent. Il  a aussi d’autres bailleurs qui donnent de l’argent. Ils organisent des réunions nocturnes pour se partager des millions de francs ». Mais ce qui est important, a-t-il ajouté, « c’est que les Sénégalais ne soient pas abusés et trompés ». Car, rappelle El pistolero, « ceux qui crient aujourd’hui sur tous les toits tuaient hier les membres de ‘Y en a marre’. Il s’agit des Libéraux. Ils leur versaient de l’eau chaude et les écrasaient avec des blindés. Aujourd’hui, s’ils s’allient, c’est parce qu’ils n’ont plus d’espoir ».

Même son de cloche du côté d’Aminata Touré. L’ancien Premier ministre a fait savoir que le rassemblement de ‘ Y en a marre’ était tout simplement celui de l’opposition. « Osons le dire, c’était une mobilisation de l’opposition. Dans une démocratie, l’opposition a la liberté d’expression ». Avant de faire soutenir que « ce à quoi on a assisté, c’est peut-être l’opposition qui avait besoin d’un coup de main pour organiser un rassemblement ». Aussi, l’ancien chef du gouvernement a-t-elle tenu à faire cette précision : « Cela ne fera pas revenir en arrière le président de la République sur sa décision d’instaurer la bonne gouvernance. Il en a fait un principe cardinal. » A l’endroit du Pds, Aminata Touré s’est montrée sarcastique et railleuse. « Nous lisons dans les journaux qu’ils veulent faire venir de Paris un vieux pour qu’il dirige des listes aux Législatives. Je leur dis d’avoir de la pitié. S’il était le grand-père ou le père de chacun d’eux, ils ne lui auraient pas fait cela. » Toujours aussi caustique, elle a lancé aux Libéraux : « Vous êtes de grandes personnes qui dirigez des partis. De grâce, laissez le président se reposer et efforcez-vous de grandir pour faire quelque chose de concret. »

Le député Souleymane Ndoye, président du conseil départemental de Rufisque, a déclaré d’emblée : « C’est nous qui en avons marre de Y en a marre », après avoir demandé à ses membres de descendre dans l’arène, s’ils veulent faire de la politique. « A ces gens qui portent du noir, je dis que ce n’est pas à travers la presse qu’on se fait une base politique. S’ils veulent faire de la politique, je les invite à une compétition électorale, dans quelques mois. Ils n’ont qu’à dresser une liste de Y’en a marre et aller compétir aux Législatives. C’est mieux que de tympaniser les Sénégalais. Ils ne sont rien du tout que des marchands d’illusions. Ils n’ont qu’à descendre sur le terrain politique au lieu de se cacher dans un mouvement », a-t-il fulminé.

 

Dakarmatin

Vos Commentaires

Partager l'article