Matar Bâ « Macky Sall est le Président le plus sportif que le Sénégal n’ait jamais eu »

Matar Bâ : « Macky Sall est le Président le plus sportif que le Sénégal n’ait jamais eu »

Audio en français

Audio en wolof

D’après, le ministre des Sports, Matar Bâ, ses prédécesseurs n’avaient pas réussi à faire des miracles à la tête du département parce que le sport n’avait jamais été une priorité pour les hautes autorités d’alors.

En marge de sa rencontre de mise au point, dans le cadre des préparatifs du Marathon de Dakar, qu’il a eue mardi à la Caserne Samba Diéry Diallo avec les organisateurs de cet événement, le ministre des Sports s’est lancé dans une sorte de comparaison entre lui et ses prédécesseurs. Dans un élan populiste, Matar Ba a magnifié les “efforts” de l’Etat sénégalais dans le domaine du sport. Pour le maire de Fatick, Macky Sall est le Président le plus sportif que le Sénégal n’ait jamais eu. Il en veut pour preuve la décision du Gouvernement d’augmenter le budget du ministère des Sports.

“Il n’avait jamais atteint 10 milliards. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 17 milliards. C’est parce que nous avons un président de la République et un Gouvernement qui accordent une importance capitale au sport”, s’est-il félicité. A en croire le ministre, s’il parvient à engranger quelques résultats plus ou moins satisfaisants à la tête de son département, c’est parce qu’il y a une réelle volonté politique affirmée des actuelles autorités de faire du sport une priorité. Ce qui faisait défaut dans le passé, visiblement. “Les autres ministres de Sports avaient beaucoup de problèmes parce qu’ils n’avaient pas le président que moi j’ai”, a-t-il proclamé.

S’agissant du Marathon de Dakar,  poursuit-il, “c’est le président de la République en personne qui l’a commandé”. Ce, pour plusieurs raisons.  D’abord pour mieux faire connaître Dakar et vendre la destination Sénégal. Ensuite, pour accompagner la santé avec notamment l’argent des 4 000 inscriptions pour “la Dakaroise” du samedi qui sera reversé à la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca). Ce qui fait dire au ministre que ce Marathon de Dakar, au-delà de son aspect festif et sportif, revêt une dimension économique et sociale.

Enquête 

Vos Commentaires

Partager l'article