amadou-ba-9-670x452

Le Sénégal vers l’adoption d’un nouveau modèle de développement en s’appuyant du PSE.

Audio en français

Audio en wolof

Le Sénégal a décidé d’adopter un nouveau modèle de développement pour accélérer sa marche vers l’émergence avec l’implication de tous les secteurs en particulier, à travers le Plan Sénégal Emergent (Pse). C’est dans ce cadre, que l’Etat et le secteur privé se sont retrouvés, ce mardi 12 juillet 2016, dans un hôtel de la place, pour échanger sur les premiers résultats enregistrés (développement récents, environnement des affaires, etc…). Il s’agira également de faire le point sur la mise en œuvre des projets publics, l’implication du secteur privé dans la mise en œuvre de ce plan, ainsi que les mesures susceptibles d’accélérer la cadence.

Au terme de cette rencontre qui réunit, ce mardi matin, l’Etat et les différents acteurs du secteur privé tels que les producteurs, les industriels, les commerçants, les assureurs, les financiers, les importateurs comme les exportateurs, les participants devront formuler des recommandations fortes portant sur (i) la mise en œuvre des politiques publiques, (ii) une meilleure implication du secteur privé, et (iii) un agenda des réformes à engager pour atteindre les objectifs dans le Plan Sénégal Emergent (Pse).

Pour rappel, ce plan qui constitue le référentiel de la politique économique et sociale sur le court, moyen et long terme, vise à inscrire le Sénégal sur une nouvelle trajectoire de développement. Ce, en relevant durablement le potentiel de croissance et en stimulant la créativité ainsi que l’initiative privée, afin de satisfaire la forte aspiration des populations à un mieux-être.

Les attentes s’inscrivent aussi dans le cadre de la relance de l’activité économique, la création d’emploi pour les jeunes et une meilleure prise en charge des besoins sociaux.

En ce sens, un document de presse révèle que : «l’économie sénégalaise a été marquée sur la période 2006-2012 par un déficit de compétitive, avec des taux de croissance faibles et trop erratiques pour contribuer à une réduction significative de la pauvreté qui touche un ménage sur deux. C’est dans ce cadre que le Sénégal a décidé d’adopter un nouveau modèle de développement».

 

Vos Commentaires

Partager l'article