charaaaa

Le présumé meurtrier du charretier alpagué par les pandores alors qu’il tentait de gagner la Gambie

Audio en français

Audio en wolof

Dans ses premières déclarations, en attendant d’être plus largement entendu par les enquêteurs de la police de Guédiawaye, Moustapha Cissé plus connu sous le sobriquet de Taf a reconnu avoir poignardé son collègue Sidy Nar à la région du cœur dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 novembre 2016.

En effet, renseigne L’Observateur, c’est alors qu’ils revenaient tous les deux d’une soirée bien arrosée dans un bar de Wakhinane Nimzatt que les deux charretiers, comme ils en ont l’habitude, ont improvisé dans la nuit une séance de lutte. Moins fort que son collègue, Moustapha Cissé raconte qu’il a été très vite terrassé. Et quand il s’est relevé, son visage couvert de sable a déclenché l’hilarité générale dans le groupe des charretiers présents et qui se sont gardés d’intervenir. Moustapha Cissé a ainsi décidé de laver ce qu’il considère comme un affront. Il est parti chez lui chercher un couteau avant de revenir sur les lieux pour engager, cette fois, la bagarre avec son collègue Sidy Nar. Une bagarre au cours de laquelle il a fini par poignarder son antagoniste. A l’en croire, il en avait marre d’être toujours battu par son camarade charretier beaucoup plus fort que lui. Et surtout des moqueries du défunt et des autres charretiers.

Une version balayé d’un revers de main, selon le journal, par des proches de la victime. « C’est invraisemblable que Sidy Nar puisse terrasser quelqu’un. Il était complètement affaibli et ne pouvait en aucun engager une bagarre avec quelqu’un », souffle un proche.

BABACAR NDIAYE

Vos Commentaires

Partager l'article