Audio en français

Audio en wolof

Le permis à points est considéré comme une méthode qui va renforcer la corruption. Face aux nombreux accidents de la route, les autorités sont encore plus proches de l’application du permis à points au Sénégal. Une mesure qui, selon le secrétaire général de l’Union des routiers du Sénégal, ne réglera pas le problème.

« Nous ne sommes pas d’accord pour les permis à points ». Gora Khouma reste catégorique. Selon ce dernier ce n’est pas parce qu’on a un permis qu’on doit conduire. Le permis à points ne ferait que renforcer la corruption dans ce pays fait-il remarquer.

Selon le Sg du Sttrs, les solutions sont à chercher ailleurs. Notamment dans le respect du code de la route, la revue du système de délivrance des permis, la rénovation des routes… pour ne citer que cela. Il ajoute par ailleurs que les chauffeurs devraient « être beaucoup plus disciplinés et arrêter le « je m’en foutisme » dont ils font montre.

Samsidine DIATTA