pds guédé

Le PDS à Touba : « la libération de Karim n’aurait été possible sans l’intervention de Touba »

Audio en français

Audio en wolof

C’est une délégation de 60 personnes sous la conduite de Babacar Gaye que le comité directeur du PDS a envoyé chez le porte-parole du Khalife des Mourides hier Mercredi.

Ils ont eu d’abord à un repas royal pour couper le jeûne avant de rencontrer Serigne Basse Abdou Khadre à Guédé. Babacar Gaye a déclaré avoir pris individuellement l’initiative de la visite qui s’inscrit dans une logique de raffermissement des liens qui l’unissent depuis quelques moments au chef religieux. Il en a profité pour présenter ses condoléances à Serigne Sidi Mokhtar Mbacké dont l’une des épouses a été rappelée à Dieu, il y a plus deux semaines.

Devant les journalistes, le porte-parole du parti démocratique sénégalais s’est refusé de parler politique. Néanmoins, il a parlé de certains sujets relatifs à Karim Wade : « Nous voudrions remercier le Khalife, son porte-parole et toute la communauté mouride pour le rôle joué dans la libération de Karim Wade. Sans eux, rien n’aurait été possible ».

Et sur la candidature de Karim en 2019, Babacar Gaye déclare que le son parti continue de défendre les décisions sorties du dernier congrès au terme desquelles le fils de Wade a été choisi pour défendre les chances libérales.

Il en a profité pour recadrer le ministre de la Justice en lui rappelant qu’il revenait au juge et non à lui de déclarer recevable ou irrecevable une candidature. Babacar Gaye a, pour terminer, souhaité la mort de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. « C’est un tribunal politique qui produit des monstres » a-t-il notamment dit à ce propos.

Abdoulaye DIOP

Vos Commentaires

Partager l'article