sac-cote-ivoire-7-690x377

Le Cartable solaire ivoirien en zones rurales

Audio en français

Audio en wolof

Le manque d’électricité dans les zones rurales de Côte d’Ivoire rend parfois difficile l’éducation des enfants lorsque le soleil est couché, faute de lumière. À cette équation, notre Observateur en Côte d’Ivoire a trouvé une réponse : il crée des sacs à dos munis de panneaux solaires, qui permettront d’alimenter une lampe pour continuer d’étudier une fois la nuit tombée.

L’électrification de l’Afrique est un thème qui mobilise de nombreux acteurs, de la Fondation Énergie lancée par Jean-Louis Borloo en passant par le projet« Énergie pour l’Afrique » présidé par le chef d’État guinéen Alpha Condé. Les rapports de l’ONU estiment que 700 millions d’Africains n’ont toujours pas accès de manière régulière à l’électricité, la plupart du temps, dans des zones reculées. Parmi les propositions évoquées, l’équipement en lampe solaire des populations rurales est une solution avancée notamment dans les rapports de la CDEAO (la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest).

Notre Observateur, Evariste Akoumian, a créé un cartable composé d’un petit panneau solaire relié à une lampe. En portant son cartable sur le dos sur le chemin de l’école, l’enfant permet à la batterie de se recharger. Il dispose ainsi d’une lampe branchée par un port USB sur la source d’énergie et peut donc étudier, si nécessaire, après le coucher du soleil.

À vide, le cartable pèse seulement 350 grammes explique notre Observateur.

Le dispositif d’une lampe USB offre une autonomie allant jusqu’ à 5 heures.

« En zone rurale, lorsqu’ un enfant rentre de l’école, il n’a plus qu’une heure pour étudier à la lumière du jour »

Jotay

Vos Commentaires

Partager l'article