assemblee-vote

Greffe d’organes : les députés donnent leur accord

C’est une vielle doléance  des malades atteints d’insuffisance rénale qui vient d’être satisfaite par nos députés. La transplantation d’organes est désormais autorisée, les députés ont voté la loi ce Vendredi. Une décision saluée par Mme Awa Marie Coll Seck, ministre de la santé, de l’action sociale et de la prévention qu’elle considère comme un « grand pas » de la médecine sénégalaise. «  J’ai vu des garçons et des filles qui vivent avec des parents qui ont une insuffisance rénale par exemple. Ils voudraient donner un rein pour que leurs parents puissent être transplantés. Cela n’a pas été possible parce que nous n’avions pas le cadre légal qui l’autorise » explique le ministre.

Elle assure que des médecins sénégalais ont été formés dans ce domaine et peuvent réaliser des greffes, avant de poursuivre : « nous allons les encadrer et leur donner les moyens qu’il faut pour qu’ils puissent faire les transplantations au Sénégal ».

Cependant, il faut noter que la loi interdit la vente d’organe car selon le ministre il y a des pays où des assassinats sont commis pour les reins et d’autres organes. Elle précise que : « la transplantation se fera que dans des centres identifiés par un arrêté ».

C’est une ministre comblée qui rassure les citoyens sur le prix de la transplantation, elle assure: «  On va tout faire pour que toutes les personnes qui en ont besoin puissent y accéder. Le coût de la transplantation ne sera pas un obstacle ».

Laye Diop (stagiaire)

Vos Commentaires

Partager l'article