Abdoulaye Baldé

Financement par Jammeh de sa campagne : Abdoulaye Baldé dément toute accusation

Audio en français

Audio en wolof

Selon le ministre des Affaires étrangères de la Gambie, Moro Sanneh, le président Yaya Jammeh avait proposé au maire de Ziguinchor de financer sa campagne électorale, s’il l’aidait à déstabiliser le régime de Macky Sall.  L’UCS d’Abdoulaye Baldé lui apporte la réplique.

Pour le porte-parole du parti, ce sont de « fausses allégations à la fois mensongères et gravissimes », car Abdoulaye Baldé « n’a plus communiqué d’une quelconque façon avec le Président gambien depuis 2010 ». « Son dernier entretien avec le président Jammeh date de février 2010 à l’occasion d’une audience qu’il lui avait accordée en sa qualité d’envoyé spécial et porteur de message du Président Abdoulaye Wade » précise Aboubacar Diassy.

C’est pourquoi l’Union des Centristes du Sénégal tient à « condamner rigoureusement ces accusations fallacieuses et mensongères de M. Moro Sanneh ».

« Abdoulaye Baldé en sa qualité de député maire de la ville de Ziguinchor, ville jumelle de kannifing, devait comme d’autres maires sénégalais dont les villes sont jumelés à kannifing parmi eux le maire de Mbao, répondre à une invitation de leur homologue M. Yakuba Colley pour réfléchir sur des propositions à soumettre aux gouvernements respectifs eu égard au blocus frontalier. Les solutions sorties de ces échanges devraient par la suite être soumises aux différents gouvernements comme contribution à la recherche de solution. Il n’était nullement prévu une rencontre quelconque avec le Président Yaya Jammeh dans l’agenda de M. Baldé » explique le porte-parole du parti. Avant d’ajouter que si « Abdoulaye Baldé doit user de son influence politique en Casamance, ce serait au service exclusif des intérêts de la République du Sénégal ».

Abdoulaye DIOP

Vos Commentaires

Partager l'article