jean-paul

Entre Jean Paul Dias et le président Macky Sall, ce n’est plus le parfait amour

Audio en français

Audio en wolof

Entre le leader du Bloc des centristes Gaïndé (BCG) et le président Macky SALL, ce n’est plus le parfait amour.  Réagissant aux propos du chef de l’Etat qui indiquait «nous ne laisserons jamais le désordre s’installer dans le pays»,Jean Paul  Dias a martelé ses quatre vérités. «C’est le ministre de l’Intérieur et le préfet de Dakar qui ont piétiné la Constitution. Je marque mon désaccord aux propos du président de la République. Si désordre il y a eu, ça ne peut pas venir des manifestants», a-t-il observé, sur les ondes de la RFM. Poursuivant, Dias-père soutient: «Nous ne sommes pas de l’opposition, nous sommes des démocrates et nous devons nous dire la vérité. La vérité, c’est que son ministre de l’Intérieur est l’auteur du désordre, ainsi que le petit préfet de Dakar dont on se demande où est-ce qu’il a étudié les textes de loi».

Enfonçant le clou, le responsable de Macky2012  se veut un peu plus tranchant.  «Lorsqu’une disposition constitutionnelle est mise en échec par un minable arrêté (sic), à partir de là, le désordre s’installe. S’il s’avère que les manifestants ont essayé de traverser le cordon de sécurité, du moment où on les a éloignés par les grenades lacrymogènes, on doit les laisser à distance. Mais les poursuivre du rond-point de la RTS à Bourguiba jusqu’à jeter des lacrymogènes à la mairie de Sacré-Cœur, c’est ça le désordre. Et les auteurs de ce désordre, c’est le ministre de l’Intérieur, le préfet et la police», peste Jean Paul  Dias. Qui n’a pas manqué d’appeler le régime à plus de sérénité.

BABACAR NDIAYE

Vos Commentaires

Partager l'article