train

En sit-in, les cheminots demandent le respect des engagements pris

Audio en français

Audio en wolof

En sit-in hier dans leur locaux, les  travailleurs de la société Dakar Bamako Ferroviaire (DBF) estiment qu’un nombre de près 200 cheminots sont partis en retraite sans percevoir leur indemnités de départ en plus de cela, les salaires du mois derniers n’ont pas encore été payés.

Selon les travailleurs les choses ne semblent pas bouger depuis la reprise de la concession ce qui est un grand regret pour les cheminots. Ces derniers demandent le respect des engagements pris.

Le secrétaire général de l’Union des travailleurs de DBF, Madiodia Diagne, s’est offusqué de la dernière sortie du Secrétaire d’Etat chargé du réseau ferroviaire national, Abdou Ndéné Sall, un «amateur» selon les cheminots. «Le secrétaire d’Etat affirme que la société Dakar-Bamako ferroviaire doit prendre en charge les salaires des cheminots. Il oublie que DBF est devenue une société nationale. On assiste impuissant à la mort programmée du chemin de fer», se résigne le syndicaliste, dans les colonnes de l’Observateur. «Le secrétaire d’Etat, ajoute-t-il, a entre ses mains une bombe. Et si elle explose, personne ne sera épargnée», prévient-il.

 

Samsidine DIATTA

Vos Commentaires

Partager l'article