Audio en français

Audio en wolof

À l’instar de plusieurs coalitions, membres de la société civile ou simples citoyens, la coalition Mànko Taxawu Senegaal a proposé une formule susceptible d’éviter les désagréments que pourrait causer le scrutin avec 47 listes de candidats. Pour Khalifa Sall et Cie, «la meilleure démarche consisterait au choix d’un maximum de trois (3) bulletins pour l’électeur». Mànko trouve plusieurs avantages à sa proposition.

«Cette démarche a l’avantage d’accélérer le processus de vote tout en garantissant cette disposition du code électoral sur le secret du vote et les instructions de la CEDEAO qui interdit toute modification des lois électorales à moins de six mois du scrutin sauf par un consensus des acteurs concernés», énumère la coalition formée autour du maire de Dakar dans un communiqué parvenu à Seneweb.

En outre, souligne la même source, cette formule va «faciliter la tâche aux électeurs» et constitue «un moyen d’empêcher un faible tôt de participation qui risque d’être fatale à certaines listes et bénéfique pour la liste de la coalition du parti au pouvoir». Toutefois la coalition Mànko se dit ouverte à d’éventuelles discussions. «La Conférence des leaders a instruit son coordonnateur et tête de liste Mr Ousmane Faye à rencontrer l’ensemble des acteurs engagés aux élections législatives pour trouver un large consensus autour du mode de vote», informe le communiqué.