MOUSTAPHA-DIAKHATE-60

Dénonciation de la politique de convention fiscale du Sénégal : le degré zéro de la rectitude déontologique de Monsieur Ousmane SONKO.  

Audio en français

Audio en wolof

Qualifier la politique de convention fiscale du Sénégal avec un certain nombre de pays « de véritable niche à la fraude » par un inspecteur principal des impôts est à la fois une insulte à l’intelligence des Sénégalais et un admissible manquement à la rectitude déontologique et au devoir de réserves d’un Haut fonctionnaire.
Contrairement aux allégations mensongères de Monsieur SONKO, la politique de convention fiscale vise à éviter les doubles impositions et à prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu.

Une Convention fiscale se fixe pour objectif d’éviter la double contribution fiscale des nationaux de deux États. Elle vise également la prévention de la fraude et de l’évasion fiscales internationales qui sont évolutives, multiformes et complexes, et qui menacent la préservation de l’assiette fiscale.

Elle contribuera aussi à instaurer l’équité et la sécurité dans les échanges entre deux États. Incapable de respecter les principes sacro-saints de dignité, d’impartialité, d’intégrité, de probité, de neutralité devant accompagner les hauts fonctionnaires, toujours à la recherche de la gloire médiatique, Monsieur Ousmane SONKO doit démissionner ou être demi de la fonction publique pour faire valoir ses droits à la politique politicienne ».
Moustapha Diakhaté

 

Vos Commentaires

Partager l'article