El-Hadji-Diouf

Convocation de Khalifa à la DIC Me El Hadji Diouf crie de violation de la loi

Audio en français

Audio en wolof

L’avocat El Hadji Diouf dit avoir été empêché d’exercer ses droits d’assistance au maire de Dakar, Khalifa Sall auditionné hier par la Dic dans l’affaire de la gestion de sa collectivité. Un procédé que dénonce le tonitruant avocat, face la presse.

«Je me suis présenté devant le commissaire, chef de la Dic, pour lui signifier mon intention d’assister mon client. Il me l’a systématiquement refusé, en violation flagrante des dispositions de l’article 5 du Règlement de l’Uemoa.

Lesquelles dispositions ont été incorporées de manière superfétatoire dans notre ordre juridique interne”, déplore l’avocat. Qui poursuit. «Après avoir insisté, le commissaire m’a dit : «je vous donne une minute pour saluer», rapporte El hadji Diouf qui estime être dans ses droits d’assister Khalifa Sall. «Le commissaire m’a dit que ce sont des instructions de la hiérarchie et qu’il faut aller voir le procureur.

J’ai dit niet. On n’a rien  à quémander. J’ai dit à Khalifa de ne pas répondre aux questions. Je ne pouvais pas le laisser seul face à 6 enquêteurs», confie encore Me El Hadji Diouf dans?

L’Observateur

 

Vos Commentaires

Partager l'article