cheikh-bamba-dieye

Carte d’identité biométrique: Cheikh Bamba Dièye monte au créneau…

Audio en français

Audio en wolof

Après l’accès difficile aux commissions mises en place qui a fait élever de nombreuses voix, Cheikh Bamba Dièye est monté au créneau pour s’offusquer du montant que cette opération coûte au Sénégal.

Selon le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ), cette même opération avait coûté 25 milliards à l’Etat du Sénégal, sept ans auparavant. Pour lui, il est incompréhensible que quelques années après l’Etat débloque le double de cette somme pour faire moins bien la même chose.

«Je le rappellerai aux sénégalais qu’il y a de cela sept ans, on nous a fait payer pour cette même opération, 25 milliards. On disait à l’époque que cette opération était biométrique-numérique», indiqué-t-il. Pour l’ancien ministre de la Communication, la manière avec laquelle cette affaire est en train de se dérouler pose problème. «Pour 25 milliards, on avait partout des bureaux d’inscription dans notre pays.

Pour 50 milliards, donc deux fois plus cher, on a cinq fois moins d’espace et de lieux pour nous inscrire (…) Cela pose un problème», dénonce-t-il. Pour lui, au rythme où les choses se déroulent, les populations auront besoin d’au moins deux ans pour pouvoir obtenir la carte biométrique. Dans ce sens, il invite les Sénégalais à ne plus se fier aux dires des politiques.

«Il faut que les Sénégalais arrêtent de se cantonner sur les  déclarations de nos dirigeants pour se focaliser plus encore sur les actes qu’ils posent » martèle l’ancien maire de Saint-Louis. Poursuivant, il trouve que derrière la mise en place de ces commissions, le régime de Macky Sall cherche à écarter certains citoyens.

«Ils (les gens du pouvoir, ndlr), ont mis en place une opération qui à la fin du système, va leur permettre d’exclure une bonne partie des électeurs pour ne laisser dans le fichier que les personnes qui leur sont favorables».

Vos Commentaires

Partager l'article