Audio en français

Audio en wolof

Les campagnes d’affichages pour les élections législatives de 2017 ont couté à certains jeunes pro-Khalifa  un séjour au commissariat central de Dakar.

Après 48h de détention au commissariat central, les 7 jeunes pro-Khalifa ont été finalement relâchés. Ces jeunes ont été arrêtés alors qu’ils procédaient à des affichages dans la nuit du dimanche au lundi. Selon Mansour Seck, porte parole, il y a comme deux poids deux mesures sur cette campagne d’affichage.

«Nous sommes au regret de constater qu’au moment où les autorités nous refusent d’afficher le message du maire de Dakar qui souhaite juste bonne fête au Dakarois, des responsables du pouvoir eux le font sans être inquiétés». Mais pour eux c’est «peine perdue». De l’avis de Bassirou Samb, responsable des jeunes, «le pouvoir ferait mieux de changer de stratégie et rien de ce qu’il fera ne (les) intimidera».

Et d’ajouter : «Qu’ils préparent toutes les prisons du pays s’il le faut pour nous accueillir. Nous sommes déterminés à nous battre». L’arrestation des jeunes de Khalifa est intervenue une semaine après une première altercation entre eux et des apéristes de Grand Yoff. En attendant la bataille pour le contrôle de Dakar l’on assiste déjà à la guerre des affiches qui fait rage à Grand Yoff et ses environs.