Birima Mangara

Birima Mangara: Le PSE a mobilisé plus de 5.250 milliards de francs CFA

Audio en français

Audio en wolof

Plus de 5.250 milliards de francs CFA ont été mobilisés par les bailleurs pour financer les 27 projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE) depuis la tenue du Groupe consultatif de Paris, en février 2014, a révélé le ministre délégué chargé du Budget, Birima Mangara.

“Le PSE va de succès en succès en ce qui concerne la mobilisation des ressources. Depuis le Groupe consultatif de Paris, en février 2014, jusqu’à aujourd’hui, pour les 27 projets phares, c’est-à-dire les 17 réformes, nous avons mobilisé plus de 5.250 milliards de francs CFA”, a-t-il dit.

Le ministre du Budget prenait part à la 5ème édition du Forum international Afrique développement (FIAD), organisée par le Groupe Attijariwafa Bank du 16 au 17 mars dernier, à Casablanca.

Dans un entretien avec Le Soleil publié mercredi, Birima Mangara indique que le gouvernement “partage la pertinence de ce plan avec les bailleurs qui font confiance au Sénégal grâce au leadership du président Macky Sall”.

“Tout le monde est conscient qu’il faut travailler sur la transformation structurelle de l’économie pour prendre les axes majeurs du développement socioéconomique avec un bon outil de production’, a estimé M. Mangara, citant la production agricole et industrielle, l’énergie, les infrastructures, la santé et l’éducation.

Pour cela, a-t-il ajouté, “il faut mettre en place les moyens, les piliers économiques du pays. C’est ce qui aide à transformer et à créer de la croissance. L’autre aspect du développement socioéconomique, à savoir l’inclusion sociale pourra bien être prise en charge”.

“L’inclusion sociale signifie un partage des fruits de la croissance entre les populations. Cela passe par la qualité dans l’éducation, une bonne prise en charge des besoins en santé, le développement de la culture, la lutte contre la pauvreté, par l’emploi et des revenus décents, la solidarité à travers des filets sociaux”, a expliqué le ministre délégué chargé du Budget.

D’après lui, “tout cela doit se faire dans un Etat stable. Tous ces aspects ont été pensés dans le PSE comme l’ensemble des préoccupations qui concourent à mettre en place un Etat stable”.

Le PSE consiste en un ensemble de projets et programmes de développement dont la mise en œuvre devrait permettre au Sénégal d’atteindre l’émergence à l’horizon 2035, selon le gouvernement sénégalais.

APS

 

 

 

Vos Commentaires

Partager l'article