Bascket: “Dame Diouf devient le coach principal” des lions


lions-du-senegal-baskeball
Audio en français

Audio en wolof

L’entraîneur adjoint de l’équipe nationale masculine de basketball, Dame Diouf, a été désigné pour diriger les Lions en direction du tournoi retour de la zone 2, prévu à Dakar à partir du 24 mars prochain, a appris mardi l’APS.
“Dame devient le coach principal”, a déclaré le directeur technique Maguette Diop à la fin de la séance d’entraînement des Lions qui sont de retour à Dakar ce lundi. Le Sénégal qui partage la poule unique de la zone 2 avec le Mali, la Guinée et le Cap-Vert, a terminé à la dernière place de la manche allé de ce tournoi de qualification, dont la phase aller s’est jouée à Bamako (17, 18 et 19 mars).

Les Lions, avec une seule victoire et deux défaites, comptabilisent 4 points, derrière le Cap Vert (4 points), la Guinée (5 points) et le Mali (5 points). A l’issue de six journées de compétition, manches allé et retour, ce tournoi va désigner les deux représentants de la zone au prochain Afrobasket prévu en août au Congo.
Maguette Diop explique ce choix de porter Dame Diouf à la tête de l’équipe en l’absence de l’entraîneur De Fisac de Diego par un souci de réajuster le staff de l’équipe nationale après la déconvenue de Bamako, marquée par une défaite historique du Sénégal devant le Mali (82-37).
“Il y a eu des réajustements après le bilan technique du tournoi de Bamako’’, a justifié Maguette Diop qui pense que Dumas “est un bon coach qui a le niveau, mais qui manque d’expérience”.
Le directeur technique a expliqué le choix du jeune entraîneur français comme tête de file de l’équipe lors de la phase aller par sa proximité avec l’entraîneur titulaire De Fisac de Diego, absent. Il a assuré que le Sénégal va continuer à travailler sur la base du projet du technicien espagnol.
“On est dans le même projet avec Porforio Fisac. Le seul réajustement qu’on peut faire, c’est changer le staff et c’est Dame qui connaît mieux les réalités qui devient le coach principal”, a expliqué Maguette Diop.
Le Directeur technique reconnaît par ailleurs que le staff technique a une part de responsabilité dans ce qu’il est convenu d’appeler la “débâcle” de Bamako.
“L’encadrement technique a une part de responsabilité. Il lui appartient d’amener les joueurs à jouer. Mais, on s’est rendu compte que sur le plan collectif, la mayonnaise n’a pas pris, même s’il est difficile de tout faire en peu de temps, les joueur étant arrivés par à coup”, a-t-il avoué, annonçant l’enrôlement de sept nouveaux joueurs comparativement à l’équipe qui s’était déplacée à Bamako.
Outre Malèye Ndoye, Xan D’Almeida, Alces Badji et Moïse Diamé, trois joueurs locaux, Abdou Bâ, Hyacinthe Ndiaye et Abdoulaye Coulibaly ont rejoint la tanière qui se prépare pour la phase retour du tournoi de la zone 2.

 

Vos Commentaires

Partager l'article