bécaye kounta

Assassinat de Boutèye Kounta Ndiaye : Pape Mor Djité écope la perpétuité

Audio en français

Audio en wolof

Pape Mor Djité, âgé de 26 ans, a été reconnu coupable d’assassinat. Il avait tué Boutèye Kounta Ndiaye le 9 mai 2011. Il a été condamné ce mardi 21 février 2017 aux travaux forcés à perpétuité. Quant à son ami, Talla Diassé, déclaré coupable de complicité d’assassinat, il écope de 15 ans de travaux forcés. Ils doivent payer 200 millions à titre de dommages et intérêts à la famille du défunt.

Pape Mor Djité et son ami, Talla Diassé, ont été jugés dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 février 2017 par la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Poursuivi pour association de malfaiteurs, assassinat, recel de cadavre et non-dénonciation de crime, Pape Mor Djité avait voulu, devant la barre, faire croire au tribunal que le défunt a été victime d’une mort accidentelle.

Technicien supérieur en informatique et célibataire sans enfant, il est accusé d’avoir tué par strangulation Boutèye Kounta Ndiaye.

Devant le juge, il s’est montré impassible : « Je ne reconnais pas les faits de préméditation. J’estime que c’est un accident. Je vais raconter ce qui s’est passé pour être quitte avec ma conscience. Je sais que c’est une affaire que je n’oublierai jamais de ma vie ».

Informaticien de formation, il explique qu’il s’était recyclé en guide touristique, convoyeur de véhicules, puis intermédiaire dans des opérations de vente de véhicules. C’est d’ailleurs à cette occasion qu’il a croisé le chemin de Boutèye Kounta Ndiaye.

Grâce à un site de ventes en ligne, il a pu joindre M. Ndiaye. Il lui explique qu’il veut le mettre en contact avec un Bissau-Guinéen qui veut acheter un Range Rover. Les deux parties s’entendent sur 30 millions F CFA. Ne disposant pas de ce type de véhicule, le défunt lui propose sa Porche Cayenne à 20 millions de F CFA.

« Le Guinéen s’appelle Viviano Lima. Il m’a appelé lors de mon séjour en Mauritanie pour me passer la commande. Boutèye Kounta devant nous fournir un véhicule de type Range Rover qui tardait à être livré, il a fini par proposer une Porche Cayenne à 20 millions. J’étais à Thiès. Dimanche, c’est lui qui m’a appelé. On s’est donné rendez-vous pour le lundi. Ce jour, il m’a appelé vers 8 h, m’invitant à venir le rejoindre dans son parking. Donc, si j’avais une intention inavouée, je ne me serais pas rendu dans son parking. On a été à l’ancienne piste voir un mécanicien, Assane Ndoye. Son atelier était situé près de Dabakh Automobile, mais celui-ci était absent des lieux. On a ensuite été à Yarakh (Hann). J’habite dans cette zone. J’ai, par la suite, appelé un apprenti pour voir l’état du véhicule qui se trouvait au bas de l’immeuble où j’habite, mais celui-ci a décliné. En attendant, Boutèye m’a demandé de nous rendre chez moi, le temps que son mécanicien arrive. C’était aux environs de 9 heures », racontait Pape Mor Djité devant la barre.

Les derniers instants de Boutèye Kounta racontés à la barre

En cette matinée du lundi 9 mai, Boutèye Kounta Ndiaye suit les pas de l’accusé, impatient de conclure l’affaire. Seulement, il ne sortira pas vivant de l’appartement de Pape Mor Djité. « Lorsque je franchissais le seuil de mon appartement, j’ai pu entrevoir, dans le sac Boutèye, la crosse de son arme. J’ai alors pris une barre de fer qui se trouvait sur les lieux et lui en ai asséné un coup. Je logeais dans cet appartement avec des ouvriers, des maçons, etc. Peut-être qu’une fois à l’entrée, voyant le désordre, il a voulu sortir son arme. Je n’avais aucune intention de lui faire mal. Je n’ai jamais fait de mal à une personne. Mais lorsque, subitement, il a sorti une arme, j’ai eu peur. Je me suis senti menacé. Je lui ai donné un coup. Je ne sais pas où exactement. Il est tombé. Sa tête a cogné le mur. Je l’ai vu agiter les mains. Mais, je ne savais pas comment lui venir en aide. Il était habillé en costume. Lorsqu’il est tombé à terre, j’ai vu sa langue sortir de sa bouche. Il y avait de la bave qui sortait. Ce qui m’est arrivé est un accident », narrait-il.

Selon lui, lorsqu’il s’est rendu compte que Boutèye était mort, il ne savait plus quoi faire. « J’ai réfléchi quelques minutes, puis je suis parti appeler deux hommes pour m’aider à le transporter. J’avais auparavant dissimulé le corps dans deux sacs. Mais les deux hommes sont repartis en courant en voyant le corps enveloppé. C’est ensuite que j’ai fait appel à Talla Diassé qui était à Thiès. Je suis allé acheter deux sacs et un rouleau de scotch. J’ai enroulé le corps dans un drap. Il était 10 heures environ. J’ai pris une voiture pour me rendre à Thiès. C’est vers Diamniadio que son épouse m’a appelé. Je lui ai fait croire que son époux était dans un bureau », poursuivait l’accusé.

Il embarque la dépouille dans une 7 places, faisant croire qu’il transporte un sac de poissons

À Thiès, il dit n’avoir pas trouvé Talla à son atelier de menuiserie. « Lorsque je l’ai finalement retrouvé, je lui ai dit qu’il est la seule personne, le seul ami sur qui je pouvais compter. Il a refusé dans un premier temps. Je lui ai fait savoir que j’allais prendre la fuite en Guinée, après. Il disait craindre d’avoir des problèmes. Mais j’ai fini par le convaincre. Il m’a accompagné à Dakar. Dans l’appartement, il ne voulait pas voir le cadavre. J’ai fait croire que je transportais du poisson. On a chargé le sac de riz contenant le corps dans un 7 places, un 505. On l’a déposé dans le véhicule. Le conducteur, Maguèye Guèye (il a obtenu un non-lieu), était quelqu’un qui avait l’habitude de travailler avec moi. Il m’a déposé à Thiès », explique-t-il.

L’enquête révèle qu’il s’est débarrassé du corps sous un tunnel de la Vcn (Voie de contournement Nord) de Thiès. Sur le corps, il a été découvert une cravate attachée à son cou, les poignets liés, les yeux bandés avec du scotch (bande adhésive). Pour toute réponse, l’accusé soutient : « Je ne l’ai jamais étranglé avec sa cravate.

« Je ne peux pas qualifier mon acte, je suis vraiment désolé »

Après s’être débarrassé du corps, Pape Mor Djité soutient qu’il ne savait plus quoi faire. « Je n’avais pas d’argent. Je n’avais que 5 000 Fcfa Cfa en poche. Je me suis mis au volant de la Porche Cayenne de Boutèye Kounta. J’ai pris 4 passagers moyennant 2 000 F CFA et suis allé à Mbacké. Je n’avais ni permis de conduire, ni pneu de secours, ni de l’argent, ni du carburant. Je savais que je ne pouvais pas traverser la frontière sans un permis de conduire. Je voulais juste m’approcher des frontières. J’ai eu une crevaison de pneu à Kounkané, la nuit. J’étais parti chercher un pneu et à mon retour j’ai trouvé des gendarmes près du véhicule. Ces derniers m’ont conduit à Thiès puis à Dakar. De retour à Dakar, j’ai rencontré le procureur vers 16 heures. Avec les enquêteurs, nous avons été à Thiès récupérer le corps qui était en état de décomposition avancée. Jusqu’à présent, je ne peux pas qualifier mon acte, je suis vraiment désolé. Je n’ai jamais eu la volonté de commettre un meurtre. Je ne suis pas violent. Je n’ai jamais fait la prison. C’est ma première incarcération. Et j’ai peur de la prison », disait-il au juge.

Source: Seneweb

Vos Commentaires

Partager l'article

  • thomas frank

    Attention!

    Ceci est une publicité en ligne d’un prêteur agréé et agréé par le gouvernement qui accorde des prêts de différentes sortes, par exemple, prêt hypothécaire, prêt commercial, prêt automobile aux parties sérieuses et intéressées contre un taux d’intérêt très bas de 3%. Demandez votre prêt maintenant. Si vous êtes intéressé contactez par email: Thomasfrankfirms@gmail.com
    Merci,
    Thomas

  • carolina william

    Je suis Mme Carolina. William, originaire des États-Unis, je veux partager avec chacun un témoignage de ma vie. J’étais mariée à mon mari William, je l’aime tellement que nous sommes mariés depuis 7 ans avec deux enfants. Lorsqu’il est parti en vacances en France, il a fait référence à une femme nommée Ashley et m’a dit qu’il ne s’intéressait plus à notre mariage. J’étais tellement confuse et à la recherche d’aide, je ne sais pas quoi faire avant d’avoir rencontré mon amie Mary et je lui ai dit mon problème. Elle m’a dit de ne pas m’inquiéter si j’avais un problème similaire avant et elle m’a présenté à un homme nommé Prophète TAKUTA qui a jeté un sort sur son ex-petit ami et l’a ramené après 3 jours. Mary me demande de communiquer avec le prophète TAKUTA. Je l’ai contacté pour m’aider à récupérer mon mari et il m’a demandé de ne pas craindre que les dieux de ses ancêtres se battent pour moi. Il m’a dit qu’après trois jours, il se joindrait à moi et à mon mari ensemble. Après trois jours, mon mari m’a appelé et m’a dit qu’il cherchait encore des choses avec moi, ce qui m’a surpris quand je l’ai vu et a commencé à pleurer de pardon. En ce moment, je suis la femme la plus heureuse sur terre pour ce que ce grand prophète a fait pour moi et mon mari, vous pouvez contacter son email: takutaegbedie@gmail.com.ou WhatsApp .. lui dans ce numéro. +2348165186811 Contactez-le pour tout problème tel que:
    (1) Si vous voulez que votre ex retourne
    (2) Si vous avez toujours de mauvais rêves.
    (3) Vous voulez être promu dans votre bureau.
    (4) Si vous voulez un enfant.
    (5) soins à base de plantes
    (6) Vous voulez être riche.
    (7) Il veut lier son mari / femme pour toujours.
    (8) Si vous avez besoin d’une aide financière.
    (9) Laisser les gens obéir à leurs paroles et faire leur souhait
    (10) solution de cas ETC
    Contactez-le à nouveau à takutaegbedie@gmail.com ou WhatsApp .. lui dans ce numéro. +2348165186811 et soyez béni

  • Amy Jessica

    Obtenir
    un prêt légitime a toujours été un énorme problème Pour les clients qui
    ont un problème financier et qui ont besoin d’une solution. Les
    clients sont toujours préoccupés par la question du crédit et des
    sûretés lorsqu’ils sollicitent un prêt auprès d’un prêteur légitime. Mais… nous avons fait cette différence dans le secteur des prêts. Nous
    pouvons prendre des dispositions pour un prêt allant de 5 000 USD à 500
    000 000 USD à 3% d’intérêt. Veuillez répondre immédiatement à cet
    e-mail: billjohnson.loanfirm011@gmail.com

    Nos services incluent les suivants:

    Consolidation de la dette

    Deuxième hypothèque

    Prêts aux entreprises

    Prêts personnels

    Prêts internationaux

    Prêt pour toutes sortes

    Prêt familial
    nous
    finançons des petites entreprises de prêt, des intermédiaires et de
    petites institutions financières car nous disposons d’un capital
    illimité. Pour
    plus de détails sur l’obtention d’un prêt, contactez-nous, veuillez
    répondre immédiatement à cet email: billjohnson.loanfirm011@gmail.com

    M. Bill Johnson

  • Peter Channing

    Bonjour,
    Avez-vous besoin de l’aide d’une société de prêt privée de confiance pour nettoyer votre département sans aucun coût initial? Ou vous avez un problème avec les prêteurs passés et vous voulez un vrai

    Alors, vous êtes bienvenue à Mme Bernice Finance Kredit en association avec la Banque régionale. Je suis un prêteur de prêt privé de confiance et je peux vous aider avec un formulaire de prêt un

    fourchette de 5 000 euros minimum, 500 000 000,00 euros maximum pour un taux d’intérêt de 24% par an.
    Je donne le prêt dans les heures qui suivent le traitement de vos documents.
    Une fois le processus terminé, vous obtenez le prêt en express.
    C’est une véritable opportunité d’obtenir un prêt d’une entreprise de confiance, Mme Bernice est là pour vous aider.
    Contacter maintenant:
    Courriel: bernicedebaetskredit@gmail.com,
    Message / Via Whatsapp: +1 (872) 307-0988.
    Pour plus d’informations.
    Cordialement.

  • DrJustin Scott

    “Je suis ici pour exprimer ma profonde et chaleureuse gratitude envers le prêt Private Trust, dont je suis titulaire. Je quitte maintenant une vie heureuse depuis les 4 derniers mois. J’ai maintenant une entreprise à mon compte gratuitement après la demande. Vous peut faire un contact pour le vôtre à partir de Via email: [privatetrustloan@consultant.com]