amadou-ba

Amadou Bâ: «Taisez vos querelles de structures (…) et travailler à la base au nom et pour le compte exclusif de BBY»

Audio en français

Audio en wolof

Un weekend non-stop ! C’est en effet, ce à  quoi, Amadou Bâ s’est livré cette fin de semaine. En dépit de la rigueur du ramadan et d’une harassante semaine à éplucher des piles de documents concernant la politique économique du pays, le responsable politique des Parcelles Assainies ne s’est pas reposé un instant. A quelques jours des Législatives dont l’enjeu est de taille, il a mis le turbo.

Et pour cause. Si samedi, il a rencontré les jeunes de la Mouvance présidentielle tous partis politiques confondus de «Benno bokk yakaar» (Bby) pour «harmoniser» dit-il, la stratégie d’organisation, dimanche, c’est au tour des imams, délégués ou représentants de délégués de quartiers d’être reçus à la «Maison des Parcellois» : entièrement conçue par ses soins, équipée et mise à la disposition des habitants de cette localité.

En effet, toujours pour l’aspect organisationnel, les 96 imams et 38 délégués ou représentants de délégués de quartiers ont répondu à l’appel de la «tête liste» pour les élections législatives du 30 juillet prochain dans le département, ont répondu présents. Accompagnés de leurs bras droits, ces notables et hommes religieux dont Serigne Issa Touré, représentant le Khalife des Tidiane, Serigne Cheikhna Mbacké, fils de Serigne Modou Bousso, le président des imams, imam Ndiaye, les représentants de l’amicale des délégués de quartiers ont été reçus dans une ambiance sereine et un climat apaisé.

Pour Amadou Bâ, c’est le moment de peaufiner toutes les stratégies pouvant permettre, au soir du 30 juillet, d’empocher la victoire et aux Parcelles Assainies et dans tout le département de Dakar pour le compte de la mouvance présidentielle.

A ce titre, le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a fait ces recommandations aux jeunes de «BBY» : «Taisez vos querelles de structures, tendances et clans et travailler à la base au nom et pour le compte exclusif de BBY».

«Sachez que ceux qui vous applaudissent ne sont vos sujets. Ce sont des êtres humains comme vous. Respectez-les créer un climat de sérénité et d’échange entre vous en mettant un Comité électoral», a recommandé  Amadou Bâ.

(Actusen)

Vos Commentaires

Partager l'article