hillary-clinton-sourit

Affaire des emails : Le FBI maintient sa position de ne pas poursuivre Hillary Clinton

Audio en français

Audio en wolof

Le FBI a annoncé ce dimanche 6 novembre qu’il maintenait sa position de ne pas poursuivre Hillary Clinton dans l’affaire des emails. A deux jours de l’élection, difficile d’évaluer quel sera l’impact de cette annonce.

A deux jours du scrutin, on pouvait croire que c’en était terminé des coups de théâtre qui ont émaillé cette campagne présidentielle. Mais décidément, rien n’aura été épargné aux Américains. Dans une lettre adressée aux huit directeurs de commissions du Congrès, le FBI a annoncé que la dernière « affaire des emails » ne débouchera pas sur une nouvelle investigation contre Hillary Clinton. « Après examen des derniers documents, nous ne changeons pas l’avis exprimé en juillet, en ce qui concerne Hillary Clinton. » La phrase de James Comey, directeur de la police fédérale américaine, est sans équivoque.

Le directeur du FBI l’explique, ses agents ont travaillé d’arrache pied, afin de résoudre cette affaire, rapporte la correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio. Les emails sont, pour la plupart, des duplicatas de messages déjà examinés par l’agence, ou des messages personnels. L’examen de l’ordinateur familial d’Huma Abedin n’a rien donné. James Comey affirme qu’après avoir passé en revue toutes les communications de ou à destination de la candidate démocrate lorsqu’elle était secrétaire d’État, ses services n’ont pas changé les conclusions qu’ils avaient exprimées en juillet en ce qui la concernait.

BABACAR NDIAYE

Vos Commentaires

Partager l'article