bantamba-tv

2STV lance Bantamba TV

Audio en français

Audio en wolof

Après le lancement de la radio King Fm, Canal+ lance Bantamba TV et 4 autres nouvelles chaines, Selon le DG de Canal+ Sénégal

Le directeur général de Canal+ Sénégal, Sébastien Punturello a procédé au lancement d’une nouvelle chaîne dans le bouquet de Canal +, notamment Bantamba tv qui est une chaîne sportive sénégalaise, Walf tv, CNBC Africa (une chaine d’information économique et financière), Médii tv, J-One et Trace Mziki. Il s’est prononcé ce matin à son siège à Dakar en marge d’une conférence de presse.

Pour répondre aux attentes des téléspectateurs, Canal+ ne cesse de faire évoluer son offre de télévision et ses services pour offrir encore plus de programmes tout en étant toujours plus accessible au plus grand nombre.

Selon le directeur général de Canal+ Sénégal, Sébastien Punturello, la toute nouvelle chaine de Bantamba Tv sera la première chaine consacrée à la découverte de la culture sportive africaine, tout particulièrement la lutte, le football local (les navétanes ou encore le hippisme.

Au chapitre des nouveautés, Walf Tv rejoint désormais la RTS, 2STV, TFM et Sen TV, qui sont déjà toutes accessibles.

4 nouvelles grandes chaînes se sont ajoutées au bouquet de Canal+ à savoir CNBC AFRICA (chaîne d’informations économique et financière), MEDII TV (chaîne d’information marocaine à vocation internationale), J-ONE (divertissement Japonais) et enfin TRACE MZIKI (chaîne musicale).

« Ce sont des chaines qui font de la production et pour faire de la télévision, il faut produire pour pouvoir distribuer», a-t-il dit.

Il ajoute : « En tant que directeur de Canal+ Sénégal, ce qui importe c’est le développement de l’emploi qui est généré par nos activités. Mais je tiens à féliciter la Justice qui fait tout son mieux pour le respect des droits d’image. Ce n’est pas seulement Canal+ qui est victime du vol d’images ».

Le directeur général de la 2STV, M. El hadji Ndiaye, est allé beaucoup plus loin en déclarant que« toutes les personnes qui travaillent dans les réseaux câblés sont des voleurs, ces gens méritent la prison, dans certains pays, ce sera la pendaison » a-t-il asséné. Il s’explique en soulignant que « pour faire de la télévision, il faut aller produire, acheter les droits de diffusion mais qui fait le contraire, il est purement un voleur ».

 

Vos Commentaires

Partager l'article