robotik

1ère compétition panafricaine de robots à Dakar (vidéo)

Audio en français

Audio en wolof

Après une formation de quatre jours en manipulation des robots, des établissements de Dakar étaient en compétition samedi dernier. La Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée, les lycées Kennedy et Blaise Diagne sont sortis vainqueurs. La compétition s’est déroulée en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Pr Mary Teuw Niane.

La Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée, les lycées John Fitzgerald Kennedy et Blaise Diagne de Dakar ont respectivement remporté les premiers prix en robotique 1, présentation de projet et en robotique 2 lors de la compétition intitulée robotique panafricaine. Cette dernière est initiée par Dr Sidi Ndao, enseignant-chercheur à l’Université de Nebraska, aux États-Unis, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de Recherche et l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

“La prestation que nous avons vue a montré que la robotique est une discipline très avancée en technologie, très prometteuse et accessible à nos enfants et même aux adultes qui s’intéressent à elle. Ces élèves n’ont reçu qu’une formation de quatre jours mais ont réussi à manipuler des robots”, a constaté le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Selon le Pr Mary Teuw Niane, la vision du président de la République, Macky Sall, est que l’enseignement supérieur et l’éducation nationale doivent s’orienter vers les sciences, les technologies, les sciences de l’ingénieur et les mathématiques. “C’est cela qui va donner au Plan Sénégal émergent (Pse) les ressources humaines, les compétences indispensables à sa mise en œuvre”, a-t-il estimé.

Cette politique, a renchéri le Pr Niane, conduit à une véritable démarche de promotion de la culture scientifique à travers les compétitions, mais aussi à travers la Cité du savoir qui est en train d’être érigée à Diamniadio sur 14 hectares.

“Je citerai la maison de la science dont la construction a démarré. Elle comporte un aquarium géant, un espace de démonstration pour les jeunes qui peuvent venir faire de la robotique, des expériences en chimie, physique, en électronique, etc.”, a relevé le ministre, précisant que ce qui va être fait dans la Cité du savoir va être développé, les années à venir, dans les autres régions, pour que les jeunes puissent, de manière ludique, accéder

Vos Commentaires

Partager l'article